La faute à qui ?

Même si tout n’est pas (encore) à jeter dans la saison de Sampaoli, il lui aura surtout manqué un directeur sportif qui le cadre, et, un président qui lui impose l’objectif prioritaire…

Avant la saison prochaine, Le Longoria va devoir définitivement choisir entre scout de haut vol, ou finir au plus vite sa formation de président/DS en recherche de poigne.
Sinon… c’est le ricain qui va choisir en tranchant dans le vif…

Tournons nous donc aussi vers celui qui a laissé les clefs au « cintré ». TOUTES les clefs.

Le Longorius phocéenicus.

Cet animal en provenance de la péninsule ibérique, nous est arrivé avec une réputation non-usurpée de recruteur éveillé, efficace et rapide. (Il restera à confirmer s’il maîtrise également les « détails » financiers et contractuels qui s’y rattachent.)
Il entama une mutation rapide (trop rapide ?) en directeur sportif et en président de club… Carrément.
Et là.
Dame nature est arrivée pour nous rappeler qu’il faut savoir prendre son temps pour apprendre, sinon, l’apprentissage se fait au dépends de l’entité qui vous forme.

Le futur bon directeur sportif a attendu que ce soit une révolte des supporters du club lui donnent l’élan pour influer sur les décisions du coach à la « cohérence » sampaolienne.
Mais six mois d’attente, c’est trop cher payé en terme de points…

Le futur bon président de club a « oublié » de prioriser les objectifs du vrai boss, à savoir la LdC et la lutte frontale avec le qsg, aux profits de chimères européennes.
Et il laisse possiblement échapper un podium, voire un titre de champion de France, qui était potentiellement « à notre portée » dans cette édition d’une si grande faiblesse…

C’est en se trompant que l’on apprend.
Gageons que le sujet est suffisamment intelligent pour retenir les leçons de ses revers, si tant est que lui et ses afficionados, soient suffisamment clairvoyants pour arriver à considérer qu’il a raté deux ou trois petites choses durant sa formation.

Sinon… c’est le ricain qui s’en chargera…

…ou les supporters, aux cris de « Droit au But ! »
Parce que la possessiõn, à un moment donné…

Le responsable, au final, c’est celui qui laisse les clefs du camion de son patron à un chauffard.

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

10 commentaires sur « La faute à qui ? »

  1. Tu es le premier que je vois mettre en cause Longoria et je trouve tes arguments extrêmement pertinents.
    Une autre question. Longoria a t il recruté Lirola et Milik pour Sampa ou seul ?
    Bon dimanche
    Free Never

    Aimé par 2 personnes

    1. Salut, je tiens ce discours sur Longoria depuis septembre/octobre 2021. Et plus on pouvait constater les « blocages » du coach, plus mon sentiment s’est renforcé.
      Il avoue lui même maintenant que sa gestion d’Harit fût ratée, que ses joueurs sont rincés et qu’ils ne maîtrisent pas d’autres systèmes de jeu que la possessiõn… (Ce n’est qu’un début ?)
      C’est bien de reconnaître ses erreurs, mais c’est mieux d’anticiper. Surtout quand on se dit opposé aux critiques et aux ingérences.
      Quand à ta question, Lirola arrive le 12 janvier 2021, Milik le 21 et Sampa le 26 février… De plus les deux sont d’incontestables titulaires… du banc. 😉😁
      Bon dimanche à toi également.
      (Pour Never, je crois que c’est mort.)

      Aimé par 1 personne

      1. On fera le bilan à la fin mais ce sera tendu si la volonté de prolonger Sampa persiste.
        Pour Never c’est désolant pour lui,, je ne sais pas ce qu’il a fait mais je ne regretterai jamais de m’être fait bannir certes temporairement pour le soutenir, comme je le ferai pour d’autre.
        Bon dimanche.

        Aimé par 1 personne

  2. Excellente remise en question. On verra si, en apprenant de ses erreurs, le costume était vraiment à sa taille ou non…
    Pour ce qui est de prioriser les objectifs, ce ne sont pas les appels de phares et les coups de klaxons qui manquaient. Mais l’homme, comme l’OM, en veut toujours plus qu il ne peut manger

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :