Pablo, et la poule-au-pot

En arrivant à la Commanderie ce vendredi, et en attendant la signature de Chancel Mbamba, Pablo Longoria a le sourire, et chantonne du Léo Ferré: « L’été, comme un enfant, s’est installé sur mon dos, et c’est très lourd à porter un enfant tout un été sans cigale, avec des hiboux ensoleillés… Comme les enfants duLire la suite « Pablo, et la poule-au-pot »

Gracias Jorge !

La journée d’hier a été l’une de ces journées que seul l’OM est capable de nous offrir. Une journée où le ciel azur et paisible est subitement frappé par un mistral force 12 qui balaye tout sur son passage. Nos certitudes, nos prévisions, nos espoirs, ou notre impatience, envolés le temps de quelques heures. AlorsLire la suite « Gracias Jorge ! »

Dingo Unchained

(Par L’Orange et Anakin999) Marseille, ses calanques, son accent si pittoresque, sa bouillabaisse, et bien sûr : son vieux-porc. Jorge Sampaoli a accepté que nos reporters, Hugues Morel et François Delatte, le suivent pendant 24h de sa vie de coach – de « cauche » comme dit son traducteur, le chatoyant Pancho – ; nous vous livronsLire la suite « Dingo Unchained »

Mon enfant nue sur les galets

Nous ne savons pas ce que le passé nous réserve, et l’avenir ne reviendra pas. Mélancolie du temps qui passe, nostalgie de notre jeunesse, autant d’images d’Épinal que d’images panini. Je suis parfois comme Boris Vian, dans « La complainte du progrès »: ah, ballon, « excuse toi, ou je reprend tout ça! » Mais était-ce mieux avant, leLire la suite « Mon enfant nue sur les galets »

À l’heure de l’inflation…

Avec la nouvelle saison qui se profile pour notre OM, il y a fort à parier que les discussions entre les hommes de pouvoir du club vont bon train et, que des points de vue, des attentes et des objectifs sensiblement différents se côtoient, se confrontent, voire même s’affrontent. Dans le même temps, une réflexionLire la suite « À l’heure de l’inflation… »

L’OM dans le coeur.

En période de pré mercato les rumeurs les plus folles pullulent sur les possibles arrivées de joueurs à l’OM. La nature a horreur du vide paraît il et les médias consacrés au football ne font pas exception à la règle. L’Om@l’apéro cherche aussi à combler l’espace temps laissé vacant depuis que la saison de notreLire la suite « L’OM dans le coeur. »

Sois beau et t’es toi

(Petit hommage de Pentecôte en week-end de Terre) Quand j’étais minot, j’avais un raquette Slazenger et des posters de Stefan Edberg. J’étais plutôt doué – j’ai été 15 à mon sommet – mais je ne trouvais pas le repos de l’âme tennistique si je n’arrivais pas à parfaitement imiter mon idole, service-volée, retour-volée, de l’attaqueLire la suite « Sois beau et t’es toi »

Atmosphère, atmosphère…

Où va notre football ? Le constat n’est pas nouveau, mais la tendance semble vouloir s’amplifier, et le rythme s’accélérer… C’est du directement dans le mur, mon bon monsieur ! Force est de constater que la qualité du spectacle que l’on voit en dehors des stades, ou en tribunes, est toujours plus en accord àLire la suite « Atmosphère, atmosphère… »

La faute à qui ?

Même si tout n’est pas (encore) à jeter dans la saison de Sampaoli, il lui aura surtout manqué un directeur sportif qui le cadre, et, un président qui lui impose l’objectif prioritaire… Avant la saison prochaine, Le Longoria va devoir définitivement choisir entre scout de haut vol, ou finir au plus vite sa formation deLire la suite « La faute à qui ? »