UNE VICTOIRE PLEINE DE TRISTESSE (Monaco-OM : 1-2).

Le stade Louis II est le stade de l’Olympique de Marseille à l’extérieur, on a pu encore s’en rendre compte hier soir au moment où Jordan Veretout a égalisé. La tribune populaire du stade monégasque, oui cette tribune existe, débordant de supporters phocéens est entrée en ébullition et a porté les olympiens vers la victoire.Lire la suite « UNE VICTOIRE PLEINE DE TRISTESSE (Monaco-OM : 1-2). »

Putain, c’est tellement bon! (OM-OL : 1-0).

Premier point: Faudrait que j arrête de regarder la photo d’Aulas à la fin du match. Mais putain, c est tellement bon! Putain, c’est tellement bon! Putain, c’est tellement bon! Deuxième point: Qui a dit le premier juillet ( et non pas le premier avril, n.b.): « il y a peut être des coachs dans d’autresLire la suite « Putain, c’est tellement bon! (OM-OL : 1-0). »

Encore vous !!! (OM-Tottenham : 1-2)

Examen « approfondi » et diagnostic chiffré. Le résultat : triple 0/10. Triple car après avoir eu son destin entre ses mains au début du match, l’OM l’a eu de manière encore plus évidente en ouvrant le score, pour finir par l’avoir encore jusqu’à la dernière minute de la rencontre et… finir malgré tout par gâcher l’ultimeLire la suite « Encore vous !!! (OM-Tottenham : 1-2) »

Les feuilles mortes (Strasbourg-OM : 2-2).

« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Les souvenirs, et les regrets aussi. » Avant d’endormir mon fils hier soir, je lui ai lu, ou plutôt je lui ai joué, comme tous les soirs, « Le couleur des émotions ». C’est un joli livre, avec des découpages, dans lequel un monstre est barbouillé par le mélange deLire la suite « Les feuilles mortes (Strasbourg-OM : 2-2). »

WAKE UP (Eintracht Francfort -OM : 2-1).

Les premières mesures de « Wish you were here » me réveillent en douceur. On est jeudi, je ne bosse pas, je me lève en pleine forme, mon café est excellent et je découvre que la voisine d’en face est splendide et pas trop pudique. Tout va bien l’OM s’est qualifié brillement en maîtrisant facilement Francfort aprèsLire la suite « WAKE UP (Eintracht Francfort -OM : 2-1). »

Jouer n’est pas gagner (OM-Lens : 0-1).

L’histoire est un éternel recommencement et le football en est souvent un excellent exemple. Au lendemain d’une défaite à domicile face à Lens, les olympiens se sont réveillés ce matin en se demandant encore comment ils avaient pu ne pas remporter cette confrontation au sommet. Si on s’arrête simplement au contenu du match, les hommesLire la suite « Jouer n’est pas gagner (OM-Lens : 0-1). »

Penchez vous en avant et toussez, messieurs… (Psg-OM : 1-0).

Examen « approfondi » et diagnostic chiffré. Le résultat : 3.5/10. On évite largement la rouste. C’est zéro point quand même, mais face à une armada gonflée aux anabolisants étatiques de pétro-dollars qui passe les contrôles antidopages financiers avec une liasse glissée dans la raie… Y’a franchement rien d’humiliant. La manière : 6.5/10. Pas de quoi rougirLire la suite « Penchez vous en avant et toussez, messieurs… (Psg-OM : 1-0). »

Dance to the music (Sporting Lisbonne-OM : 0-2).

« On a beaucoup appris de nos erreurs » prévenait mardi soir le coach du sporting, Ruben Amorim. Il aurait du ajouter: »Mais j’apprends Amoritm », car les leçons qu’il a tiré du match aller n’ont pas sauté aux yeux ce mercredi soir. L’idée de se venger de la désillusion marseillaise a tellement transpiré dans le vestiaire portugais queLire la suite « Dance to the music (Sporting Lisbonne-OM : 0-2). »

Le paradoxe d’Adán (OM-Ajaccio : 1-2).

Il en est un qui nous a joué un sacré tour de con. Tour de con en deux temps. Première couche le mardi, une seconde le samedi, où pourtant le gars brille par une absence encore plus grande que lors du premier acte. Antonio Adán Garrido. L’espagnol nous offre trois points inespérés en Champions LeagueLire la suite « Le paradoxe d’Adán (OM-Ajaccio : 1-2). »

Jardin d’Adan (OM-Sporting Lisbonne : 4-1).

Retour sur la première victoire de nos olympiens en UEFA Champions League cette saison, en plusieurs points. Premier poing sur la table: Alors que le match était inialement prévu pour 18h45, un premier report de dix minutes est annoncé en raison de bouchons ayant eu raison de la fameuse ponctualité portugaise. Puis un autre reportLire la suite « Jardin d’Adan (OM-Sporting Lisbonne : 4-1). »

Singing in the rain (SCO Angers-OM : 0-3)

Premier point: Après deux semaines de trêve internationale et à quelques jours d’un match de la dernière chance face au Sporting en Ligue des Champions, Igor d’Osgorre décide de faire tourner son effectif en alignant un trio offensif composé de Suarez en pointe et de Payet et Gerson en soutien. L’occasion pour eux de prouverLire la suite « Singing in the rain (SCO Angers-OM : 0-3) »

L’essentiel (OM-Rennes : 1-1).

C’est une pub pour une marque de produits laitiers qui a marqué notre enfance, et que les Nuls avaient merveilleusement parodiée. Un gamin s’avance vers Tudor, en train de lire le journal: -Papa, c est quoi ce match raté ? (pas de réponse) – Papa, c’est quoi ce match raté ? (pas de réponse) –Lire la suite « L’essentiel (OM-Rennes : 1-1). »

Ghost Dogues (OM-Lille : 2-1).

Au suivant, au suivant… Quel bonheur de se réveiller apres une nouvelle victoire, et de contempler ce magnifique début de championnat. Sur le plan comptable, c’est inespéré, surtout en repensant à tous les changements opérés durant l’intersaison. 6 victoires et un nul en 7 journées, performance historique selon Opta. Ce matin, il y a desLire la suite « Ghost Dogues (OM-Lille : 2-1). »

Et maintenant, on continue ? (Tottenham-OM : 2-0).

Nous avons notre réponse à la question posée en avant match, qui était, je le rappelle : « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » Comme attendu. On ne change pas de tactique ! Donc, il ne reste plus qu’à assumer une stratégie faite de « couteau entre les dents », « on rentre dans le lard », « pressing tout terrain »,Lire la suite « Et maintenant, on continue ? (Tottenham-OM : 2-0). »

RETOUR VERS LE FUTUR et Chablis (AJ Auxerre-OM : 0-2).

Nous sommes le jeudi 8/09 et je me décide enfin à écrire ces quelques lignes sur le match qu’a joué l’OM à Auxerre. L’écrire le mercredi 7/09 aurait été plus judicieux. Auxerre, son pinard, son stade sympa, son Guy Roux éternel mais aussi ses touristes qataristes venus en découdre. Auxerre fut un match totalement maitrisé,Lire la suite « RETOUR VERS LE FUTUR et Chablis (AJ Auxerre-OM : 0-2). »