Médiapro et la ligue 1…


Quand  les « grandes personnes » veulent croire aux Contes pour enfants…

Il était une fois…

La direction d’un hôtel sans grand charme, assez quelconque, mais qui a tout de même formé la fine fleur du personnel d’hôtellerie mondiale, décide de suivre le parcours de certains de ses concurrents directs, en s’offrant à un bel investisseur étranger, à la voix suave et au sourire enjôleur.
Il a su lui faire croire qu’elle possédait le plus bel établissement au monde. Sans grandes difficultés, d’ailleurs… C’était tout ce qu’elle voulait entendre, après tout.
Ah le charme ! » Ça fait vraiment tout », comme disait Christophe.
« Mais le fric, ça aide aussi pas mal « , comme aurait dit l’une de ses conquêtes.

Bref. Animé par la volonté de ne surtout pas voir la réalité de sa propre condition, et de ne surtout pas poser trop de questions à cet hidalgo inespéré, l’ensemble du staff dirigeant ferme les yeux sur les avertissements liés au passé et à la réputation sulfureuse de celui-ci. Il fait ensuite l’impasse sur les règles élémentaires de garanties et cautionnements de rigueur dans ce genre de transactions. Mais pire encore, il feint de croire aux récits et balivernes abracadabrantesques relatives à une prétendue rentabilité à venir du projet. Rentabilité basée sur l’idée qu’il suffit tout simplement de faire payer beaucoup plus cher les mêmes chambres dénuées d’intérêts, et ce, à beaucoup plus de clients. « Voyons ! Z’êtes pas bien malin, vous autres…! » Aurait conclu l’ibère. (sera rude paraît il)

Ce qui devait arriver, arriva.
La clientèle espérée  bifurqua vers des hôtels clandestins aux tarifs défiants toute concurrence.
Le beau parleur fit défaut, faute d’engagements sérieux et de cautions activables.
La direction de l’hôtel revint vite à la réalité, confrontée aux discours de vérité d’une banque anglaise aux taux pornographiques, et d’un Ex (investisseur) éconduit, qui tenta de tirer les marrons du feux.

Depuis la direction de l’hôtel s’est murée dans le silence. Son président est parti avec 1,5M€ d’indemnités. L’hôtel est au bord de la faillite…

Mais ? Et l’épisode du Covid, alors ? Tu l’oublis celui la, hein ? Charles Perrault du pauvre…

Mes enfants, je viens de vous le dire !
Dans toutes opérations de cette nature, LE RISQUE DE L’ALÉA se combat par une évaluation réaliste du bien, des garanties et des cautions réelles, solides et contraignantes, et enfin une assurance, tout simplement. C’est la base…
Vous écoutez, oui ou flûte !?

Moralité : Si l’analyse n’est pas votre fort, si la crédulité vous caractérise et si le bon sens vous fait défaut…
Ce n’est pas grave !
Ne vous interdisez pas une certaine ambition !
Vous pouvez toujours devenir un dirigeant du football français…
C’est chouette, non ?

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

5 commentaires sur « Médiapro et la ligue 1… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :