L’OM, c’est lui

Le story telling était pourtant évident : le méchant JHE allait être évincé. Mc Court, le propriétaire prodigue, allait revenir à Marseille, lui qui dans son Amérique lointaine n’aurait forcément reçu qu’une vision déformée de la situation par l’infâme taulier. Traçant un bilan sans concession de l’échec sportif de ces 5 dernières années, et des misères faites aux supporters, il allait rétablir l’injustice, confirmer son implication dans le projet, prêt à remettre 200 millions, et à ramener l’OM vers les sommets. Le tapis rouge est déroulé, le maire de Marseille trop heureux de ressortir la pancarte « Marseille est à vendre, soldes, tout doit disparaitre », les flashs de La Provence crépitent. Le titre enthousiasmant d’un « Nouvel OM » déjà dans les tuyaux, RMC bouleverse ses programmes pour une soirée spéciale, et Le Phoceen, qui s’était laissé allé ces dernières semaines à quelques critiques à l’enthousiasme révolutionnaire, s’aperçoit qu’il faudra encore composer quelques années avec ce propriétaire, et prend tout à coup une allure plus consensuelle.

On efface tout et on recommence ?

Si vous n’avez pas lu l’interview de Mc Court dans La Provence, ne vous donnez pas cette peine, le résumé tient en une phrase : « Voyez avec Pablo ». Ah si quand, même, un passage savoureux, lorsque Mc Court répète que nous allons à présent nous concentrer sur le football. Le journaliste, sans doute d’humeur badine, lui demande : « Cela signifie que jusqu’ici l’OM n’était pas assez concentré sur le football ?« . Réponse : « Arrêtez de me parler du passé »

Le Maire de Marseille, lui veut le vendre son Vélodrome. En bon écolo, il nous recycle le fantasme du Champions Project. « Je veux aller chercher la Champions League. Je veux la Coupe avec les grandes oreilles. » aurait dit McCourt à l’édile marseillais. En réalité, Payan l’avouera piteusement sur RMC : « C’est moi qui lui ai parlé de cela. Je lui ai dit, il faut qu’on ait cet objectif« . Collusion de la finance et de la politique sur le dos du peuple, rien que de très banal, et de très actuel finalement.

Reconnaissons à RMC de ne pas ménager ses efforts : « Est-ce que vous avez une enveloppe pour le Mercato ?« . « Vous avez envie de remettre de la force dans ce club ? Combien ?« . « si Pablo Longoria vient avec une demande de 100 millions pour son budget ? Il les aura ?« . Rien n’y fera.

Le jour de la Marmotte

L’OM a-t-il vraiment changé le temps d’un aller-retour Palm Beach-Marignane ? On a compris, de bilan et d’auto-critique, il n’y en aura point. Évidemment Mc Court n’ignore rien de ce qu’il se passe au club, et en maintenant Eyraud à son poste jusqu’ici, il a confirmé que l’ancien d’Harvard avait respecté ses objectifs, pas les sportifs, hein, les autres, ceux dont nous ne saurons rien. L’éviction de JHE est en trompe-l’oeil, il reste là, dans l’OMbre, tel un marionnettiste.

Les espoirs de vente ? Climatisés par une phrase massue : « ce club sera accompagné par mes enfants et mes petits-enfants après moi. C’est un projet générationnel« . L’OM c’est lui, et ne vous faites pas illusions : il ne lâchera pas l’affaire.

Les moyens ? On les comprend en filigrane. Pablo Longoria, dont on exploite le capital sympathie auprès des supporters, devra être malin. Autrement dit, nous passons au Trading Project, et si le propriétaire remettra probablement à la poche, rien ne laisse augurer dans les prochaines saisons un budget supérieur à Lyon, Monaco, Paris et Lille. La place sur le podium chaque saison dans ce contexte tient de la magie. Harry Potter es tu là ?

En recrutant Sampaoli, entraineur sans titre en Europe, le Bielsa light, l’OM annonce la couleur : le jeu chatoyant d’abord, le show dans les médias ensuite, l’efficacité éventuellement. Les résultats ne sont pas la priorité, faire grandir les joueurs encore moins. D’ailleurs, pourquoi faire puisqu’on va les vendre ? La Disney Parade continue, certains s’en contenteront apparemment. C’est à quelle heure la photo avec Nagatomo ?

mickey

Le retour des anciens dans le club ? On n’en parle plus. Mais plus inquiétant, aucun gage n’a été donné que l’opération d’épuration des supporters s’arrêterait là. Le visage angélique de Longoria garantit-il qu’en coulisse, insidieusement, le nettoyage ne poursuivra pas son cours ?

Un nouvel OM on vous dit ! Et l’année de transition recommence pour cinq ans. Rien n’arrête le Dodgers Project. Putain, cinq ans !

marmotte

12 commentaires sur « L’OM, c’est lui »

  1. Énoooooorme mon Romain…
    Bravo pour l’article…
    Malheureusement ton contenu est affreusement vrai… 😭😭😭
    Vivement tes prochains posts 👌👌👌

    Aimé par 1 personne

  2. Salut Romain. Très intéressant et agréable à lire. Juste une chose le trading project a commencé bien avant l’éviction de JHE au moment de l’arrivée de Longoria. Et il faudra bien faire grandir un peu nos joueurs si on espère les vendre chers. 😉

    Aimé par 1 personne

  3. « Le visage angélique de Longoria garantit-il qu’en coulisse, insidieusement, le nettoyage ne poursuivra pas son cours ?… »

    Larguet en première victime ? 🤔

    Aimé par 2 personnes

    1. Salut Lanceur, bah c’est un peu ce que je disais : on n’a plus besoin de former les jeunes, on achète, on vend, on achète, on vend. L’étape de bonification devient inutile.

      Aimé par 1 personne

  4. Super article merci Romain ! Beaucoup de choses vraies. Pas sûr que les annonces ne jugulent les espoirs et la possibilité d’une vente à court ou moyen terme. Qui vivra verra 😁

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :