Fausses notes. Grosse saucisse pour la 5ème place. OM-Strasbourg : 1-1.

Les charcuteurs :

Mandanda Saw 6 : Mini boudin. Passé de mode, même avec une sauce samouraï maison.

Balerdi 5 : Montbéliarde mon amie. Un goût fumé, un prix prohibitif. Léo et les bas.

Alvaro 4 : Chorizo de contre façon. Ne mérite pas l’AOC, ni l’AVC, ni rien. « Extra fort » sur l’emballage. Lettre à 60 millions de consommateurs.

DCC 3 : Saucisse de poney. Réservée aux tables anglaises. Odeur marquée. Gagnerait à être accompagnée de blettes. Lettre à 30 millions d’amis.

Lirola 4 : Chipo casher. Autant de goût qu’une hostie, en plus moche.

Nagatomo 4 : certains l’aiment chaud, certains l’aiment froid. Le satsuki a la cervelle de porc. Produit surgelé uniquement.

Kamara 3: merguez peroxydée, cuisson lente.

Rongier 3 : Kurry Wurst : c’est fort mais y’a un arrière-goût de cramé. Et surtout, le restaurateur n’a que ça.

Thauvin 1: Bâton de berger apéritif. Aucun charcutier sérieux n’ose appeler ça du sauce. Oh hisse…

Payet 1 : Maxi Morteau ; un nouveau modèle d’exportation glissé au fond du short. La Réunion dit oui.

Milik 4 : Cervelas de Tychy. Fabrication maison, longue conservation. Attention, les vieilles dames italiennes en raffolent.

Extra notes :

Sampaoli 5 : pour remporter le titre de M.O.F, le charcutier argentin veut faire de la chair à saucisse avec tous les ingrédients avariés qui lui tombent sous la main : joueurs, adversaires, arbitres… Malheureusement pour lui le secret de ses recettes artisanales a été découvert par Thierry Laurey.

Gueye 5 : le record du monde de la saucisse de Toulouse la plus grande du monde a été homologué au Guiness Book.

Henrique 6 : les knacki balls qui te sauvent l’apéro. Encore décisif, il a montré qu’il en avait des balls.

Pipa 6: Choripan aux épices spéciales barbeuc’ avec son nom gravé dessus.

Cuisance NN : La saucisse de Strasbourg manque cruellement de caractère et de saveur. A tremper dans la moutarde pour en faire un hot dog.

Germain NN: la choucroute dégarnie du front n’a pas eu l’occasion de déboucher la bouteille de vin d’Alsace pour fêter sa première rentrée depuis l’arrivée de Sampa.

Laurey 000 : Saucisse végétale. Aucun goût, texture incertaine, nutriscore E. Label 100% français. Approuvé par Domenech, Président de la Fédération Française des Charcutiers.

Frappart 0 : andouille de Jargeau. Subtil goût de merde.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

6 commentaires sur « Fausses notes. Grosse saucisse pour la 5ème place. OM-Strasbourg : 1-1. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :