Hiroki mon amour.

Mon cher Sakai, après 5 années de bons et loyaux services rendus à l’OM tu viens d’annoncer ton départ. Tu as estimé qu’il était temps pour toi de quitter ta terre d’adoption la belle cité Phocéenne dont tu as su gagner le coeur. Une annonce à ton image pleine de dignité, de franchise et de modestie.

Toi notre vaillant samouraï, tu as décidé de retourner mettre un point final à ta carrière au pays du soleil levant, celui où tout a commencé. Tu vas ainsi connaître ton quatrième club en carrière, après avoir une nouvelle fois fièrement représenté ton pays aux J.O. comme à ton habitude. La boucle sera bouclée.

Au fil du temps et des matchs sous le maillot ciel et blanc, tu auras su marquer de ton empreinte ton passage au club. De manière bien plus positive que ton prédécesseur l’illustre Nakata ou que ton autre compatriote le non moins illustre Nagatomo.

A l’OM tu laisseras l’image d’un grand professionnel, un coéquipier modèle, un couteau suisse infatigable ou presque, un joueur de club essentiel à toute équipe. Tu auras été sans aucun doute le meilleur complément de Flotov, lequel n’a jamais été aussi performant que lorsqu’il pouvait compter sur ta présence pour l’accompagner sur le flanc droit et que tu couvrais ses arrières.

Certains ont pu railler la précision de tes centres et critiquer tes limites offensives. Inutile de les nommer ils se reconnaîtront… Mais quoi qu’il en soit, tu auras toujours donné le maximum. Jamais triché. Mouillé le maillot pour faire briller l’étoile.

Personne n’oubliera jamais ce cinquième but contre Leipzig en apothéose d’une folle soirée européenne. Je retiendrais également ton sourire, ton sens du sacrifice et du devoir, tes duels épiques face à Neymar que tu as souvent su contenir, ton respect permanent pour tes coéquipiers, tes entraîneurs, tes supporters.

Alors, au moment du bilan et des adieux, peu importe que tu n’ai jamais pris la peine de parler français. De Tokyo à Marseille le football est un langage universel. En marseillais on te dit merci pour tout Hiroki. Sayonara notre amour éternel.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

11 commentaires sur « Hiroki mon amour. »

  1. Très bel hommage avec un petit pincement au cœur…
    Et son but contre Leipzig, le jour de son anniversaire, une juste recommence ce jour-là…
    Certe un peu limité techniquement mais vaillant et dure sur l’homme, toujours souriant et avenant… Merci Hiroki… Merci Guillaume…

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :