Interview de terrain vague. Épisode 4 : Sur les traces de D.D., éleveur de champions.

Votre fidèle et dévoué reporter de terrain vague Romuald Narcisse a une nouvelle fois donné de son corps d’athlète pour réussir à interviewer celui qui est au coeur de l’actualité football : le sélectionneur de l’équipe de France de canifoot, l’inestimable Didier Deschiens.
A quelques heures d’un huitième de finale décisif face à la meute enragée des grands Bouviers Bernois helvétiques, celui ci a accepté, en échange de quelques flagorneries bien senties, de se livrer sans filtre à votre serviteur. D’un champion a l’autre, voici ses dernières confidences recueillies sur l’oreiller. Une interview pleine de mordant qui a du chien.

R.N : Bonjour Monsieur Deschiens. Merci à vous d’avoir accepté de vous prêter à cet exercice o combien périlleux. Tout d’abord, que ressentez vous après avoir réussi à terminer à la première place de votre groupe, devant les redoutables chiens d’eau portugais et les dangereux Dobermann germaniques ? (Non Hugo, on ne sent pas le cul ! Tiens mon bichon reprends un susucre.)

D.D: Bien au contraire, je voudrais, en préambl…, en pérambu… – putain – pour démarrer, m’insruger contre l’utilisation fauduleuse de mon image par les poulets de Loué, sans mon consenti… mon contest… – putain – mon accord. Sinon, oui, j’ai vu de bonnes choses, et avec mon président, je suis satisfait… Hugo, fais un bécot à parrain !

R.N. En tant que championne du monde en titre de la discipline votre équipe est particulièrement attendue au tournant pour ce championnat d’Europe de canifoot. Comment gérez vous cette pression et les attentes de tout un peuple ? (Allez, attrape la baballe Benjamin ! Caramba, encore raté, qu’il est maladroit celui là…et laid…et il bave en plus…on dirait Hootch.)

D.D : La pression ? C’est pour ceux qui buvent de la bière, ça (rires gras, toutes dents dehors)… et j’ai pas vu de tournant, j’étais à l’arrière du bus, en train de peaufr… de labor… – et merde – de demander à Guy comment fallait qu’on joue… L’autre fois, un collègue à vous a parlé de Midas… Le Midas il est pas sur la rocade ?!

R.N. L’enchaînement des matchs a visiblement laissé des traces sur les organismes de vos petits protégés. Quel est le secret de la récupération en vue de la confrontation à venir ? L’alimentation ? Le sommeil ? Le toilettage ? (Doucement Lucas, ta patte folle est encore fragile…c’est valable pour toi aussi Lucas. Vous voulez finir comme Ousmane tous les deux, empaillés au dessus de la cheminée de Guy Stéphane ?)

D.D : Comme vous le savez, nous sommes en contrat avec Gibolin Partenaire Premium, suite à notre rupture avec Canigou, rapport aux critiques de Canigou sur mon président. Comme quoi, il ne mange que du poisson, bon, tout ça, je ne vais pas rentrer dans la polémique, d’autant que je sais pas où ça se trouve.

R.N. Vous avez décidé à la surprise générale de rappeler en dernière minute votre chien d’attaque le fameux Rottweiler KB9, que vous aviez pourtant banni du chenil pour vous avoir arraché une testicule il y a 5 ans. Ne craignez vous pas qu’en lui redonnant sa place de dominant au sein du groupe cela puisse être mal vécu par les autres mâles alpha, notamment votre lévrier Kiki ? (Pourquoi Raphaël et Presnel font la fête à tous les chiens qui passent ? Sont pas censés être méchants et faire peur ces deux là ? On dirait deux Pitbulls neurasthéniques.)

D.D : Kaka – je l’appelle comme ça – est un bon chien, même si avant il mordait pour un oui ou pour un oui. Mais comme je suis plein de mansué… de bienviel… – putain de merde – de pardon, ben j’ai décidé de le siffler. J’essaie de lui inculquer certaines lotions. Et c’est moi qui décide, je vous le rappelle, pas mon président , ou le président quand il a appelé mon président pour dire que ce serait bien que Kaka soit repris… Tel le Félix qui renait de ses cendres…

R.N. Certaines mauvaises langues, dont je me désolidarise courageusement, vous taxent parfois d’entraîneur frileux. Que leur répondez vous ? (Ngolo tu ne t’arrêtes donc jamais de courir et de sauter partout ? Ça suffit tu me fous la gerbe, coucouche panier maintenant. Voila, gentil Jack Russell. Non, Ngolo ! Reviens !!)

D.D : Vous n’allez pas me reprocher mes sudations ? Bien au contraire, et comme vous pouvez le voir, j’ai mis la doudoune, sans manche et sans poche, mais quand même…. d’ailleurs, où qu’est mes clefs ?

R.N. Une dernière question pertinente en guise de conclusion. Quelles sont les forces de votre bande de clébards pour contrer votre prochain adversaire et pensez vous pouvoir aller au bout de ce tournoi pour remporter le titre  ? (Ne me regarde pas avec tes yeux de cocker inexpressif Adrien, je sais bien que ça fait deux questions au lieu d’une. C’est ce qui s’appelle le talent journalistique et qui me différencie de ce Bulldog irrévérencieux de Pierre Minès…).

D.D : Moi, ce qui m’intéresse, c’est la gagne, la gagagne comme je dis à la meute… On a tout ce qu’y faut : des dents toutes neuves (sourire), du Gibolin, le poil brillant, l’oeil vif, et Guy fait tellement peur avec sa tête que tout le monde est très motivé… commencez pas à vouloir nucléer Footix ! Moi, je privili… prévéli… – bordel – je mets en avant le dialogue… Le dialogue, même avec le jeune, est important…

Anakin et GuigslaMangouste.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

9 commentaires sur « Interview de terrain vague. Épisode 4 : Sur les traces de D.D., éleveur de champions. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :