Les Comptines d’Anakin (2)

COMPTINE POUR DUO À CORDES SENSIBLES (Feat. Gilles Gabriel)

Choupissons & Choupissonnes, j’aimerais vous dire que, comme le chante l’inégalable Gilles Gabriel, la vie commence à 40 ans.

Ou 46, comme le millésime de votre serviteur, lequel s’est offert un moment suspendu, dans le temps et l’espace, samedi dernier. Pas sur les îlots de Langerhans, mais chez Ludovic Turac, dans son restau sobrement nommé Une Table Au Sud.

Quoiqu’homme de mots, ils me manquent toujours en pareille circonstance – l’émotion –, et pour tout écrire, ils me semblent impuissants quand il faut paraphraser la bonne chère (qui n’a rien d’ancillaire mais qui peut s’avérer fort coûteuse).

J’étais en la meilleure compagnie possible, avec la femme de ma vie, un personnel discret, efficace, complice, et nous nous délectâmes de pissaladière revisitée, d’œufs de roche, de rouget ; ce fut une merveille sans aucune fausse note, jusqu’à la finale sucrée des agrumes.

La vie, c’est ça : la chaleur humaine du maître des lieux, dont le regard franc et la simplicité ont parfaitement festonné ce festin.

J’en ai négligé l’Euro, et la bérézina suisse, et j’ai pu mieux vivre mon double vote blanc au 2e tour des élections Raisonnables : l’indomptable démocratie phocéenne accepte sa muselière. Pas moi.

Et l’OM dans tout ça ? Comme une série fadasse dont on veut connaître la suite, sur « pause ».

J’en reviens à la gastronomie, sans laquelle, comme la musique, l’existence serait une impasse. Un chemin de croix pavé de mauvaises intentions, un irrespirable calvaire. Un col hors-catégorie gravi en vélib’, car, oui, la prochaine fois, je vous causerai Tour de France, et des blasons à redorer.

Car, mes Choupissons & mes Choupissonnes, tout est dans tout. Et réciproquement.

Publié par anakin999

Caillolais (Marseillais de l'Est), 45 au compteur, papa, fan de l'OM et locataire du Vél depuis toujours. Oscille ses émois entre Tigana et Canto, les fils du village. Rédacteur inspiré des deux mamelles de la vie : l'OM et les mamelles (de la vie).

17 commentaires sur « Les Comptines d’Anakin (2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :