Les Comptines d’Anakin (7)

NATIONALE 7 (Feat. Charles Trenet)

Juillettistes, Aoûtiens, mangeurs d’autoroutes, le saviez-vous, avant que la France ne fusse entrelardée de voies rapides, il existait une route qui traversât l’Hexagone de part en part : la N7.

Chantée par le Fou de Narbonne, et son déchirant Coin de rue, elle permit de concrétiser la dernière avancée sociétale majeure (avec un certaine abolition et un certain droit-à), en 1936. Une éternité.

Je l’ai tentée, la bougresse, de Marseille vers Paris, à une époque estudiantine où mes poches étaient vides et où dormir dans ma vieille BX ne me faisait pas peur. Où tu pouvais te perdre dans la brume bourguignonne ou des villes de cape et d’épée, Nevers, Nemours, Montluçon ; où tu pouvais demander un vrai jambon-beurre avec un ballon à 7h30 du mat’.

Vous vous demandez où je veux en venir avec ma Nationale à la con ; il n’y a pas que les autostrades qui mènent aux étoiles, parfois vaut-il mieux les chemins de traverse et la curiosité, et l’intuition de la découverte. Ainsi, quand les milliards gazo-monarchiques se déversent sur le pré, un jeunot se démène pour reconstruire une belle équipe à l’OM, et visiblement, ça vous convainc :

Tous les chemins ne mènent pas à Saint-Pétersbourg, même si tout est dans tout, et réciproquement.

Celui emprunté par Sampa, Longo & co mérite qu’on s’y attarde.

Bonne reprise à tous, et allez l’OM !!!

Publié par anakin999

Caillolais (Marseillais de l'Est), 45 au compteur, papa, fan de l'OM et locataire du Vél depuis toujours. Oscille ses émois entre Tigana et Canto, les fils du village. Rédacteur inspiré des deux mamelles de la vie : l'OM et les mamelles (de la vie).

6 commentaires sur « Les Comptines d’Anakin (7) »

  1. Depuis que je suis adulte et que je conduis j’adore les petites routes où on conduit vraiment à son rythme et en arrivant tranquillement. La vitesse conduit souvent dans le mur.

    Aimé par 1 personne

  2. La nationale 7 est mon quotidien depuis ma naissance…
    Je suis né dans une ville au bord de la RN7, j’ai vécu mon enfance, me suis marié, divorcé et devenu papa dans une autre tjs au bord.
    Jai bosse sur deux autres communes encore au bord, j’ai retrouvé l’amour dans une autre ville au bord de la RN7… et je mourrai surment à proximité de la RN7…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :