Certaines l’aiment chauve…

Monsieur Frédéric Dard.San- Antonio.1975.

Chauve et tatoué voire colérique et belliqueux.

La  » hype » Sampaoli semble aujourd’hui ultra tendance dans les travées du Vélodrome.

Mais pour encore combien de temps?

Enivré par cette hystérie de football après des années de tristesse, le peuple olympien s’ extasie sans retenue devant ces matchs débridés où le mouvement perpétuel ignore superbement les principes footballistiques.

Et peu importe l’ équilibre nécessaire, peu importe l’ absence de maîtrise, peu importe la gestion hasardeuse des incontournables  » money time », la philosophie sampaolienne a étouffé la raison et bafoué la logique…jusqu’à Angers puis Lens (le match de Nice n’ ayant pas servi de révélateur anticipé pour cause d’ exactions azuréennes néo- nazies).

Et si ce Mister Jorge là n’ était pas le Messie argentin tant espéré?

Le jeu en mouvement de l’ OM ne serait- il pas , malgré les apparences, tout simplement stéréotypé et prévisible ?

Des centraux qui montent de manière obsessionnelle en défendant et en relançant de façon approximative, des milieux qui s’ époumonnent à presser et des pistons qui s’ usent à percuter en tentant de compenser l’ absence rédhibitoire d’ un véritable avant- centre, ainsi défilent décousues les parties olympiennes.

Franck Haise n’ est pas le premier venu et il a su montrer la voie : une prise à 2 dans les couloirs , un pressing haut sur les centraux et un milieu constrictor étouffant l’ animation olympienne au stade embryonnaire. On attaque sur les côtés et on défend sur les côtés.. simple et victorieux.

Etonnament lors du match contre Galatassaray , le message semblait se réduire à « on balance le ballon à Under , Harit ou Konrad et on attend la lumière divine ».

Ce « résumé » pourrait s’ avérer réducteur et simpliste si l’ on se rappelle la barre trouvée par Saliba , la lucarne virtuelle d’ Under et les élucubrations de Dieng devant le but mais ce serait oublier rapidement que ces actions étaient justement le dénouement heureux de cette latéralité systématique sampaolienne.

L’ avenir dira si cette tendance se muera en succès ou en gabégie lorsque l’OM rencontrera à nouveau des équipes structurées et équilibrées orchestrées par des coachs aussi intelligents que Haise ou Terim.

Souhaitons aussi que lorsque les faits de jeu exigeront une adaptation rapide et cohérente l’ entraîneur argentin saura faire preuve de plus de réactivité qu’ il ne l’a fait au cours des derniers matchs lorsque son équipe était bousculée.

L’ apport de Milik , même si l’ on ne doit pas attendre de miracles, apportera certainement des alternatives constructives et efficaces au  » bordel  » tactique actuel car depuis quelques matchs l’ implacable réalité du football semble avoir repris ses droits  » on ne construit pas une équipe sans 9″ car même si  » Certaines l’ aiment chauve » il y a encore  » Du mourron à se faire » comme le dirait si justement l’ inégalable commissaire San- Antonio.

7 commentaires sur « Certaines l’aiment chauve… »

  1. Salut mon brett
    Tres bon article 👍👍👍
    J’ai également l’impression que le soufflet retombe actuellement, que le football sampaoliste n’est pas du tout imprévisible. Le spectacle est une chose mais le résultat est plus important, et à Marseille les supporters veulent le haut de tableau.
    Avec ce système beaucoup trop déséquilibre, l’OM ne pourra sans doute pas finir sur le podium et ça, ça ne passera pas à Marseille.

    Aimé par 3 personnes

    1. Salut Cyrille, le problème de l’OM est que j’ai l’impression qu’il faut que l’on marque rapidement pour que l’on se débloque psychologiquement, aussi bien joueurs que supporters. Je n’ai plus le souvenir d’un match où je me disais ce soir ce sera tranquille.

      Aimé par 3 personnes

  2. Bel article Brett. Le titre m’a fait légèrement pensé à quelqu’un que nous connaissons bien…me suis permis d’ajouter une photo si ça ne te dérange pas.
    Personnellement ça ne me dérange pas plus que ça si Sampaoli se fait parfois contrer dans son système et son style de jeu. Ce qui me dérange plus c’est quand il y renonce comme a Angers. L’efficacité devra aussi être au rendez vous si on veut espérer un truc. Et ça ce sera plus facile avec Milik sur le terrain qu’avec Dieng.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :