Analyse a froid. Bordeaux-OM : 0-1

Après une remise en route tranquille en coupe de France face à Chauvigny, l’OM se déplaçait pour ce premier match de l’année en ligue 1 à Bordeaux, modeste 17eme au classement. Suite à la déconvenue à domicile face Reims, il fallait repartir de l’avant en championnat pour consolider notre place sur le podium. Accessoirement il s’agissait aussi de rompre enfin la malédiction à l’oeuvre depuis 44 ans en terre girondine. Une anomalie et un sacré challenge pour l’équipe de Sampaoli alors que des entraîneurs de renom tels que Goethals, Gilli, Gerrets, Deschamps ou Bielsa se sont tous cassés les dents pour ramener la victoire de Bordeaux.

Dans un contexte particulier lié à l’incertitude planant sur la tenue du match pour cause de covid et les pressions exercées par les dirigeants bordelais pour obtenir le report du match, les coéquipiers de Dimitri Payet ont fait coup double au terme d’un match peu emballant mais globalement maîtrisé. Privé de six joueurs (Alvaro, Rongier, Milik, Dieng, Gueye et Gerson sans compter Mandanda), Sampaoli a été contraint de s’adapter aux circonstances et de relancer certains remplaçants comme Harit et Henrique. Pour le reste la composition de départ du coach argentin est restée plutôt classique.

Le contenu du match est conforme à ce qu’on attendait avec un OM qui monopolise comme à son habitude le ballon, tandis que Bordeaux cherche a jouer vite vers l’avant sur Elis à la récupération. Mais Caleta Car veille au grain et ne laisse que des miettes dans les duels aux attaquants adverses.

L’OM se procure les meilleures occasions comme sur cette déviation de DCC sur la barre et cette frappe d’Harit dans les nuages sur un bon service de Lirola. Il faut finalement attendre une mauvaise relance de Costil pour permettre à Under de réaliser un joli numéro face aux défenseurs adverses et crucifier le gardien bordelais. Guendouzi et Under auront notamment l’occasion de corser l’addition mais cet OM ne sait définitivement pas se mettre à l’abri. Hwang aura lui aussi une opportunité d’égaliser mais sa frappe s’envole dans les gradins vides du MATMUT Atlantique.

Au final on retiendra donc les trois points, un nouveau clean sheet, et l’abolition du seul objectif sportif des Girondins depuis plusieurs saisons. Une bonne chose de faite en attendant les confrontations à venir face à Lille et Lens.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Analyse a froid. Bordeaux-OM : 0-1 »

Répondre à 1autresvp Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :