DÉBRIEF de CONF.(avec des morceaux d’écoutes secrètes dedans)

« On va continuer à jouer comme on le fait ! »

Voilà !

Mais pouvait-on en attendre moins du gai-luron croate, franchement ?

Tout autre analyse aurait profondément déçu, à vrai dire. Cela aurait remis en cause tout ce que les précédentes victimes de la méthode Tudor avaient bien voulu nous transmettre comme mises en garde.

La crainte est donc apaisée.

Il n’y aura pas de schisme à la tête de l’exécutif olympien.

Puisque notre coach, Longodor, est en accord avec lui-même, tout va bien.

Quatre points sur six face à deux « très bonnes équipes » d’un championnat où tous les matchs « sont difficiles, en particulier à l’extérieur », voila qui nous place certainement dans les meilleures dispositions pour voir venir les cadors du championnat, les terreurs européennes que sont Nantes et Nice.

Aucune raison de changer une équipe et un système qui ga… Non, qui… Ah merde, ça gagne pas, en fait.

Comme ça gagne pas contre Brest, ça gagne pas contre Milan, pas contre Séville, contre Middlesbrough, et Norwich.

Par contre ! Si la LFP veut bien nous envoyer du Reims et du Marignane-Gignac-Côte Bleue Football Club pour les prochaines rencontres, ça nous permettrait de voir venir pépère.

Parce que là…! Ça nous a tout tourneboulé dans nos têtes. Nous, « nous avons pensé, à un moment donné, que le match était fini. » Et les autres là, ces vicieux, ces gros vilains qu’est-ce qu’ils font ? Ils continuent à jouer. Et à fond en plus ! Aucun respect. Ah je te jure… Dans quel monde vit on, ma bonne dame. Y’a plus de valeurs… Il nous faudrait une bonne guerre, ouais… Z’avez vu, ils annoncent le retour des orages, pas trop tôt… Ça nous changera de la canicule. M’enfin, on m’empêchera pas de penser qu’il n’y a plus de saison. Allez ! Je continue mon marché, le bonjour chez vous, M’dame Henriette !

Mais je m’égare. Les fulgurances de l’analyse tudorienne ont dû m’étourdir un peu.

Le Longodor, hydre bicéphale sans paillettes, marquée au poiçon de la dureté, adepte de l’agrégation de pépites, alliage inoxydable, sans une once de doute, a donc décidé de tailler sa route à la recherche du filon.

Les jambes suivant la tête, et non l’inverse.

La tête a dit : « Après le panda, faut me briser le créole ! Pas de fortes têtes dans MON équipe.

Le Duje et le Dieng, au placard ! Je vais leur montrer moi qui c’est qui décide où qu’on va, où qu’on va pas, et combien qu’on gagne.

Le Gerson, on me le laisse en place coûte que coûte. Tonton Francky ne comprendrait pas que je foute plus de 20 plaques sur un cireur de banc. Ça finirait par me retomber sur la gueule cette histoire… »

Les jambes ont dit : « Oui chef ! Bien chef !…

Mais heu… Si je peux me permettre…

Ça m’oblige quand même à foutre Balerdi titulaire ton truc là. Tu réalises ?

Et Under en meneur de jeu… Remarque, je peux tenter la minerve à la rigueur. Ça l’obligera à lever la tête. Mais même… Au niveau des pieds, y’a comme un strabisme par moment.

Milik et Sanchez pour faire la saison en pointe ? T’es au courant qu’avec les deux je fais même pas un titulaire ? C’est trente minutes par match en moyenne depuis des années tes deux « joueurs d’expérience ». 

Je fais quoi moi le reste du temps ? Je comble avec du Bakambu et du Suarez ?

Et puis Veretout sur le banc, ça va pas pouvoir s’éterniser ce truc. J’ai tout mes potes d’Italie qui se foutent déjà de ma gueule. »

Ce à quoi la tête a coupé court : « Je t’ai surtout choisi pour que tu la fermes, tu te rappelles ? Je t’ai sorti de ton trou parce que le tatoué argentin me provoquait des migraines à répétition, et que les Cypreïstes radicaux réclamaient « putain, du jeu direct , enculé ! », ou un truc dans le genre. »

« Ok… Alors, on va continuer à jouer comme on le fait.

Mais ça va finir par se voir… »

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

8 commentaires sur « DÉBRIEF de CONF.(avec des morceaux d’écoutes secrètes dedans) »

  1. Très drôle, et tellement juste.
    J ai « adoré » son excuse du « nous avons cru que le match était fini ». Alors qu en réalité nous avons seulement été nul dans le jeu, chanceux sur les occasions bretonnes, et incapable de rendre tous les coups que notre défense prenait dans la tronche

    Aimé par 3 personnes

  2. Très bon, très drôle…
    Du reste : « hydre bicéphale sans paillettes, » (Sans Payet), c’était voulu le jeu de mots ?
    (je sais, j’ai l’esprit tordu LOL).

    Comme je viens de dire sur l’autre article, tu aurais pu aussi citer celle là de Tudor « J’aime voir les joueurs courir » -> ben t’as la réponse ! Ahhh, courir (dans le vide), ils courrent, il doit se régaler le Croates, il est servi…
    Ou « je préfère une équipe qui court à une équipe qui a le ballon » -> Ouaip, ça on a tous vu…
    Ahhh, pour courir ! Puis c’est crétin de dépenser autant au mercato, Forest il court, veut pas de salaire mais juste tondre la pelouse… T’en trouve 11, t’es royal et t’as une belle pelouse…

    Pis franchement, quand tu sors tes 2 seuls joueurs qui arrivaient à trouver des passes (Rongier et Gerson), c’est que t’as vraiment envie de courir et rien d’autre… LOL !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :