Dans la tête de John Peter River

L’instant footix, épisode 3

J’espère qu’elle ne viendra pas. Franchement, je vais essayer de partir en douce pour qu’elle ne m’accompagne pas. Elle  m’a déjà foutu la honte l’année dernière à draguer le Pablito devant les potes, je ne m’en remettrais pas si elle récidivait.. .

Heureusement que le match est à 15h, et qu’ils ne seront pas tous présents pour une fois. A cette heure, Christian fait la sieste devant ses 452 899 321 caméras de surveillance, et Rico est habituellement à la chasse, posté à la frontière italienne…

Please to meet you, hope you guess my name ! Non? John Peter River ! Non, tu ne l’as pas?… Jean Pierre, en V.F….Toujours pas? Je sais, personne ne me connaît en réalité, mais j’ai quand même eu mon moment de bad buzz à moi l’été dernier. Je suis le type qui est allé applaudir les supporters après qu’ils soient descendus découper l’équipe adverse, qui a rejeté toutes les fautes sur les autres, et qui a prétendu que leurs blessures étaient des « fake »… Voilà, c’est bien moi, maintenant tu vois quel modèle d’homme je suis…

Pour être franc, je ne sais toujours pas ce que Ratcliffe est venu foutre dans notre club de quatrième zone; quelque soit le résultat de cet apres midi, on sait qu’on finira au cul de l’OM de toutes façons, comme toujours.

Peut être à cause du nom « the promenade of the english? »

« It’s like a fuckin’ joke » m’a-t-il dit.

Si ça le fait rire, tant mieux. Car heureusement pour mes fesses qu’il est venu et m’a remis dans le jeu, moi qui n’était déjà plus qu’une histoire ancienne. J’avais disparu des radars, et coucou, me revoilou ! En train de me débattre comme un clown pour que le club apparaisse enfin sur une carte du football. Avec Juju Foufour (paix à son âme, s’il en a une), on essaie de monter une rivalité avec l’OM pour exister et que les médias parlent enfin de nous. Comme la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, mais qui explose chaque année en cours de saison…

Le plus compliqué avec Ratcliff, c’est d’adapter les méthodes anglaises à notre culture, notre mentalité, nos coutumes locales. On avance par étape pour nos supporters, et cela donne un truc hybride du genre: « lesson one: where is Adolf? Adolf is in the kitchen ».

Je sais, j’ai pas la vie qui est trop facile. Je ne sais même plus si c’est ça une vie…Je voulais être Popeye dans les bronzés, et me voilà G.O. pour les jeunesses hitlériennes. Que voulez- vous, c’est dur d’être aimé par des cons ! Que je sois au stade, ou comme ici en face de mon miroir, en train de m’admirer…

Bon, je vous laisse, il faut que j’aille au stade me faire photographier. Bronzage? OK, tout est parfait. Pas évident pour moi de ne pas passer pour un ringard à côté du jeune  pré pubère marseillais. Pendant que moi je fixe l’objectif de l’appareil photo et sourit de mes plus belles dents oral b email diamant, lui il boucle trois transferts, avale 3 points de plus, et remplit ses objectifs.

J’étais old school. A côté de lui, je suis has been. Meme maman ne me regarde plus comme avant. J’espère qu’elle ne viendra pas d’ailleurs: elle m’a déjà foutu la honte l’année dernière…

16 commentaires sur « Dans la tête de John Peter River »

  1. Vivant à côté de Nice je n’ai d’autres choix que de suivre dans la PQR locale la vie du gym et sincèrement je suis tombé des nues la saison dernière, pour moi Rivère était ce président jeune qui construisait tranquillement son club.
    Je suis souvent allé au Ray et je n’ai jamais ressenti cette violence et ce racisme.

    Aimé par 2 personnes

    1. Pour moi, dans la première période, Rivere était ce président qui faisait beaucoup avec peu, et qui avait du flair. Et j ai vite trouvé, après son retour aux affaires, avec plus de moyens, qu il avait perdu son flair et son modjo
      Pour le reste, on voyait déjà avec sa communication sur l’épisode ballotelli ( » l om l a raté poir 1.5M » balancé dans les journaux) qu il cherchait la confrontation avec nous, et à nous humilier.
      Mais l’épisode de l’année dernière, du début à la fin, c’est du Aulas tout craché dans ce qu il a de plus degueulasse. Là, cela dépassait le cadre du foot et montrait clairement qu humainement, ce type vaut que dalle😉

      Aimé par 1 personne

      1. Alors, il faut comprendre qu’à chaque sortie sur nous, il se rend populaire de ses employés.

        Les Niçois dès la formation sont éduqué dans la haine de l’OM. Bosetti en est le parfait exemple. De par mon ancien job, il se trouve que j’ai eut beaucoup de client du gym, et en très très haut niveau hiérarchique du club : Ils détestent tous l’OM au plus haut point ! (D’être rival d’un grand club, ça leur donne une existence ! LOL). Je me suis du reste beaucoup amusé à leur dire qu’à l’inverse, nous on s’en fiche total de Nice…
        J’ai même une anecdote amusante qui m’est arrivé type du « diner de con » avec un cadre du club !

        Bref, tout ça pour dire que Rivere est plutôt un mec bien, il est juste baigné dans cette ridicule rivalité…

        Je vous le dis comme à eux, je suis PACA, Nice c’est des cousins, comme les Monégasque, j’aime quand la L1 c’est le championnat de la cote d’azur avec OM, Monaco et Nice (dans cet ordre) sur les meilleures places du championnat ! Toulon, pareil… (Y’a que Cannes que je hais autant que Paris, résurgence de mon appartenance au Gym).
        D’autant que j’ai beaucoup d’ami qui sont supporter du gym et qui sont pas abéliné comme les BS, t’en a même beaucoup qui pensent comme moi (à l’inverse), et eux aiment aussi l’OM, en Europe ils sont derrière nous.
        Nous même, on est bien étranger aux South Winner, voire opposé (pour ma part !)

        Ils ont juste des supporters crétins, qui détestent presque tous les clubs (à part Lens et Sainté), mais je pense qu’on est mal placé avec les nôtres que j’apprécient guerre plus à te siffler des Germain, Balerdi ou Morel ! Sans compter que les nôtres piquent dans la caisse en prime de siffler des 1/4 de finale !

        Aimé par 1 personne

      1. Il y en a dans tous les stades sauf à Marseille, mais sincèrement quand j’étais plus jeune il y avait Cannes Nice et Monaco en D1 et tous les week-end j’allais au stade et à Nice c’était multi culturel comme on dit

        J’aime

    2. Je vois qu’on a pensé la même chose… Idem, pour Rivere, j’ai pas compris ! Etant du coin, on sait ce que le gym doit à ce président qui a placé le gym dans une autre dimension (depuis il jouent le haut de tableau).
      J’ai pas compris sa réaction qui manquait totalement de discernement.

      En revanche, déjà au Ray, les brigades sud étaient déjà une plaie, racistes et violents. Faut pas être bronzé dans cette tribune sans un maillot Niçois, ça part en lynchage.

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, la encore on ne sait pas ce qui s est passé. Mais on peut regretter que ca se soit passé. Car je l aurai bien vu aussi avec nous à l’issue de sa carrière
      Cette photo est impressionnante je trouve. Alvaro, meme écrasé par la foule, il ne bouge jamais, il ne recule jamais.

      Aimé par 3 personnes

      1. Yes, Alvaro avait été énorme sur ce coup…

        Mais beaucoup ont oublié (sur le phopho) Caleta Car qui lorsque Dim est au sol se met devant en couverture, le regard méchant vers la foule !
        Le golgoth a fait son effet, il s’en sont pas approché !
        Cette photo là (que j’ai pas retrouvé), elle est énorme aussi, elle m’a marqué. Duje mine rien, ça le fait aussi 😉

        Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :