L’analyse à froid, OGCNazi-OM : 0-3.

Premier point : Tudor nous aligne un 5/1/3/1 ou un 5/4/1 ou un 5/3/2 … bref très modulable car beaucoup de pressing et de mouvement en phase offensive. Grosse frayeur à l’annonce de la compo avec Balerdi et Kola en même temps: Suicide Squad… Payet de retour du kebab avec Sanchez… on aime ça.

Deuxième point : La défense est surprenante, Mbemba étouffe Delort, et même Balerdi ne fera aucune bourde en 91 minutes. Kola lui aussi a été correct. Les latéraux étant intenables, Nuno mettant au supplice les plots niçois et Clauss assénant plusieurs centres caviars.

Troisième point: au milieu : Rongier est partout, en 6 , en 8, en 10 en latéral gauche et poliment dans toute les mamans niçoises. Il a même cadré une frappe… je crois que je vais me faire baptiser… si DIEU n’existe pas , comment cela serait-il possible hein? Veretout a été un peu moins en vue mais s’est vite adapté au déplacement de ses collègues devant lui. Quelques passes faciles manquées cependant pour nos deux chiens de la casse du milieu. (Veretout, ça n’efface pas tes mensonges… ni ton comportement douteux)

Quatrième point : en attaque, c’est une danse , c’est un tango, c’est l’expression verticale d’un désir horizontal comme dirait le plus grand cinéaste asiatique… Guendouzi ne tient pas en place distribuant taquets et passes bien senties, combinant extrêmement bien avec Clauss, Payet et Sanchez. Payet distillant tout son amour pour cette belle niçoise, et Sanchez à la conclusion, enfonçant le dard, étripant la bête brune, faisant de madame bouleau et de Nice ses putes … même si on sait ce n’est pas bien de s’approprier l’humain.

Cinquième point: Pau Lopez a certainement gagné sa partie de bridge. On ne le saura sans doute jamais, il était hors cadre 98% du temps.

Sixième point: Letexier a essayé mais la Var en a voulu autrement… pourtant l’occasion était belle. Dommage, ce n’est que partie remise se dit-il, l’enculé.

Septième point: le coaching. Tudor en a profité pour donner du temps de jeu à Bakambu et Suarez… qui ont montré qu’ils n’avaient pas participé à l’atelier contrôle/plats du pied = sécurité et bien entendu qu’ils ne savaient pas tenir le ballon. Gueye a lui été correct dans son rôle de Cerbère. Les deux entrées remarquables sont celles de Kaboré qui a repris le flambeau à droite pour une mise à mort digne d’une immonde corrida et celle du Bailly, et ça m’étonnerait que beaucoup parviennent à lui peler le jonc…Je me languis déjà de voire ces salopes Qatari empalées sur notre nouvel équarrisseur noir, la résurrection d’Alvaro 2.0 (les pieds carrés en moins)

Huitième point: Le bilan, c’est une équipe agressive, organisée, qui a dominé une équipe de la facista très faible, rincée physiquement. Je continue à penser que l’utilisation de G12 n’est pas optimale. Et qu’il faut absolument choyer la relation Payet/Sanchez kilos en trop ou pas: c’est du velours. La défense à 5 est-elle nécessaire avec une telle force de frappe ? Premier test passé, pas d’enflammade, juste une petite giclée contrôlée sur la gueule de nos néonazis préférés.

Dark, qui vous encule cordialement. 💋

Publié par darkranger6969

39 ans, vivant en Chine depuis 15 ans. Fan de l’OM depuis toujours. J’aime partager cette passion qu’est l’OM sur un ton décalé. Aux Armes!!!!

5 commentaires sur « L’analyse à froid, OGCNazi-OM : 0-3. »

  1. Et au 1er but de Sanchez, baston sur les Marseillais qui ont manifesté leur joie…
    Je les ai trouvé un peu ingrat ces Niçois, ils auraient du nous remercier, pour une fois qu’ils voient du foot et un attaquant dans leur stade !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :