Les feuilles mortes

« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Les souvenirs, et les regrets aussi. » Avant d’endormir mon fils hier soir, je lui ai lu, ou plutôt je lui ai joué, comme tous les soirs, « Le couleur des émotions ». C’est un joli livre, avec des découpages, dans lequel un monstre est barbouillé par le mélange deLire la suite « Les feuilles mortes »

You can’t stop me now

Le temps suspendu. Un instant caressé par la grâce, et le monde s’arrête. La Terre ne tourne plus. Le cœur se repose, et les pieds, soudain, semblent s’éloigner du plancher et défier les lois de la gravité. L’extase est en flottement. Un instant de légèreté qui emporte les âmes et les corps dans une danseLire la suite « You can’t stop me now »

Du domaine du rêve.

La sonnerie de son portable résonne dans son crâne comme un interminable écho dans les montagnes. Il avait bien sombré dans les bras de Morphée. Cette purge intégrale de match d’ouverture improbable avait eu raison de lui. C’est sûr qu’un Qatar-Équateur ça ne développe que très rarement des turgescences péniennes mémorables… ou alors il vautLire la suite « Du domaine du rêve. »

Tic Tac, Tic Tac… On va bientôt savoir !

« Putaing ! Ils sont vraiment casse-couilles avec leur connerie de trêve internationale de merde ! » C’est généralement sur ce genre d’ode à la légèreté lexicale que s’entament les débats entre supporters frustrés ces temps-ci. Le supporter Olympien ne dérogeant pas à la règle, encouragé qu’il est par le spectacle désarmant d’une FFF abonnée aux couverturesLire la suite « Tic Tac, Tic Tac… On va bientôt savoir ! »

Ah ! La boulette…!

Conférence de presse d’après match, classique.  Bon… Post match de League des Champions quand même, mais classique. Classique dans le sens où la langue de bois est de sortie, on y retrouve des tentatives d’explications, puis des points positifs, un rien d’injustice et un adversaire remarquable. Tout y est, et on aurait pu en resterLire la suite « Ah ! La boulette…! »

ORAGE, ODE DES ESPOIRS… ???

Tottenham – OM, 21h45, c’est la mi-temps. Après une première période plus que convainquante, l’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaires sur un score de parité 0 à 0. Alors que mon OM aperçoit une éclaircie dans la brume opaque de la Ligue des Champions, un orage monumental s’abat sur mon Gard d’adoption. Les éclairsLire la suite « ORAGE, ODE DES ESPOIRS… ??? »

I walk the line

L’Europe, c’est nous ! C’est notre histoire, notre culture, et notre ambition. C’est notre musique et notre rendez-vous. C’est notre empreinte, notre héritage; notre passion, notre amour fou. L’Europe, c’est notre maison, et notre nid de coucou. L’Europe, c’est nous ! C’est notre sommet, et notre saut sans parachute. C’est notre reflet, et notre placeLire la suite « I walk the line »

Miam, miam et miam.

TripAdvisor review du 28 août 2022. Nos ogres n’ont pas oublié de laisser notes et commentaires au sujet de la crasseuse gargote niçoise où, nazillons, mous du front et Rivère « l’étron » ont leurs quartiers. Pau Lopez : 0/5.  » On m’avait promis moultes spécialités locales, et je me retrouve avec un menu à base deLire la suite « Miam, miam et miam. »

Anecdotes & chroniques sur l’OM

1) Une punchline magique de Goethals envers Cantona. Alors que le sorcier Belge disposait d’une attaque selon lui performante (Papin-Pelé-Waddle), et on ne que peut que lui donner raison, Eric Cantona en mal de temps de jeu va le trouver dans son bureau.Raymond La science lui explique qu’ils sont 6 pour 3 postes, et luiLire la suite « Anecdotes & chroniques sur l’OM »

Pablo, et la poule-au-pot

En arrivant à la Commanderie ce vendredi, et en attendant la signature de Chancel Mbamba, Pablo Longoria a le sourire, et chantonne du Léo Ferré: « L’été, comme un enfant, s’est installé sur mon dos, et c’est très lourd à porter un enfant tout un été sans cigale, avec des hiboux ensoleillés… Comme les enfants duLire la suite « Pablo, et la poule-au-pot »

Gracias Jorge !

La journée d’hier a été l’une de ces journées que seul l’OM est capable de nous offrir. Une journée où le ciel azur et paisible est subitement frappé par un mistral force 12 qui balaye tout sur son passage. Nos certitudes, nos prévisions, nos espoirs, ou notre impatience, envolés le temps de quelques heures. AlorsLire la suite « Gracias Jorge ! »