Avant match. Manchester City-OM. Citizens ken

Travelling arrière. Fond noir. Nous y sommes. Manchester City. Sa grisaille. Ses usines. Noël Gallagher. Ses fonds émiratis, chinois et américains (si si l’association des trois Etats dans le business modèle du foot contemporain est possible).

Le dernier match de cette ligue des champions 2020-2021 s’avance déjà pour notre OM. Une campagne européenne à classer jusqu’à présent au rang des très mauvais souvenirs. Une chose est établie, dans 20 ans on ne regardera pas les vidéos de ces cinq premiers matchs de C1 avec la larme à l’œil et le cœur qui bat la chamade. Le goût qui nous reste en bouche aujourd’hui est amer. C’est celui d’une occasion manquée. D’un long chemin de croix qui prendra fin mercredi soir à l’Ethiad Stadium. Et ce n’est pas le succès étriqué obtenu pour l’honneur et au forceps face à l’Olympiakos qui suffira à panser les plaies.

Cet OM a payé très cher son inexpérience, sa frilosité et sa passivité. Ses choix aussi, notamment au niveau du recrutement. Trop haut, trop loin, trop fort ? C’est possible. Peut être fallait-il en passer par là après tout après 7 ans d’absence pour apprendre ? Et revenir plus forts. L’avenir le dira.

Toujours est il qu’il reste un match à disputer avant le clap de fin. Alors puisqu’il faut bien jouer une dernière fois, qu’espérer de cet ultime plan séquence de 90 minutes pour AVB et sa bande face à l’armada anglo-saxonne ? Une occasion de sortir sur un coup d’éclat ? Une chance de réhabilitation ? Un espoir pour les années à venir ? Un peu de tout ça à la fois certainement.

Même si les citizens, déjà confortablement assurés de la première place du groupe, se présentent face à eux avec une équipe remaniée, les chances de voir les olympiens réaliser un exploit et déjouer tous les pronostics pour arracher un succès de prestige face au maître Guardiola sont minces, il ne faut pas s’en cacher. Pourtant, dans un passé récent, Monaco et Lyon ont prouvé que Manchester City n’était pas intouchable à domicile en C1. Loin de là.

Pourquoi l’OM, qui semble un peu mieux dans le jeu en Ligue 1 depuis deux matchs, ne serait il pas lui aussi capable de se transcender l’espace d’un soir pour redorer un peu son blason et laisser enfin une trace positive dans cette campagne européenne décevante avant de tirer sa révérence ?

Il reste un match pour tout donner. Sans calculs, sans retenue, sans crainte de sortir du terrain avec une énième défaite de rang puisque la spirale négative a été brisée. Il reste un match à Mandanda, Payet, Alvaro, Caleta Car, Kamara, Benedetto et consorts pour se faire plaisir. Pour nous faire plaisir. Il s’agira sans doute pour certains de ces acteurs de leur dernière séance en ligue des champions avec l’OM. Voire peut être bien, pour certains d’entre eux, du dernier tournage de leur carrière à ce niveau.

Il nous reste un seul match pour vibrer. Et faire que dans 20 ans on se repassera le long métrage de cette saison européenne en accéléré jusqu’au fameux match de Manchester. Il sera temps ensuite de dérouler le générique de fin, au moins jusqu’à l’année prochaine. The End.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

7 commentaires sur « Avant match. Manchester City-OM. Citizens ken »

  1. Super post mon guigs…
    Je le redis encore il faut tout donner pour accrocher cette 3eme place pour l’honneur, pour continuer d’être européen (même si c’est en EL)…
    L’OM c’est l’Europe, l’OM se doit d’être européen…
    Tous ensemble pour l’exploit !!!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :