L’analyse à froid. OM-Monaco : 2-1.

Premier point: AVB nous ressorts le 4/4/2 losange en première, puis retour au 4/3/3 en deuxième pour finir en 5/4/1 pour ne pas prendre la marée en fin de match. Sanson est préféré à Gueye. Devant c’est Pipa et Flotov qui s’y collent.

Deuxième point: comme annoncé Monaco met la pression sur notre côté gauche et Ben Yedder vendange l’immanquable à deux mètres de nos cages. Le reste de la première mi-temps sera à sens unique.

Troisième point: au milieu, si Sanson semble paumé jusqu’à ce qu’il se blesse, Kamara et Rongier martyrisent leur vis-à-vis et même Volland et Ben Yedder lorsqu’ils décrochent. L’entrée de Gueye apportera une touche destructrice qui finira d’imposer la supériorité Marseillaise dans ce secteur de jeu. Le pressing monstrueux de notre milieu est à l’origine de nos deux buts.

Quatrième point: à droite Gelson Martins a subit le même sort que Neymar et Sterling avant lui: un Sakai intraitable, très proche à la prise de balle. Bien aidé par Rongier et Thauvin.

Cinquième point: à gauche en revanche, Nagatomo a souffert tout le match face à Diop et Aguilar tous les deux très bons. On a même observé Thauvin aller défendre sur notre côté gauche.

Sixième point: en défense centrale pas trop de soucis, notamment au duel où leurs avants successifs ont tous mordus la poussière. Les seuls frayeurs venant de centres dans la boîte. A noter de gros tampons comme à la Belle Époque!!!

Septième point: devant Flotov et Pipa ont fait le taf avec deux buts très bien construis, Cuisance étant largement en dessous avec beaucoup d’approximations dans ses passes. Il n’a pas retrouvé la complicité entrevue avec Thauvin mais aurait tout de même mérité un penalty.

Huitième point: il fenomeno sort deux arrêts de classe mondiale, et a été bien inspiré dans les airs: une fois n’est pas coutume. Comme l’année dernière dans le top 5 mondial.

Neuvième point: hommage à la meilleure arbitre mondiale à la VAR. Penalty oublié sur Cuisance puis penalty oublié sur le tirage de maillot de Sakai. Appelle aussi au péno alors que Sakai est poussé avant la main. Bref Stefanie a encore frappé.

Dixième point: une victoire en Bretagne nous mettrait dans une position très confortable, si Gueye Kamara et Rongier remettent le couvert de cette manière la côte de Camavinga pourrait bien chuter et la leur monter. Restera à recruter un latéral droit et un 9 au mercato… on pourrait bien continuer notre dynamique de victoires étriquées jusqu’à la fin.

Cordialement, je vous encule. Dark

Publié par darkranger6969

39 ans, vivant en Chine depuis 15 ans. Fan de l’OM depuis toujours. J’aime partager cette passion qu’est l’OM sur un ton décalé. Aux Armes!!!!

4 commentaires sur « L’analyse à froid. OM-Monaco : 2-1. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :