Le Bar OMètre de mi-saison.

Le gardien :

Mandanda 🌤️: sa prolongation n’a pas vraiment affecté son rendement. On aurait aimé une ou deux parades stratosphériques supplémentaires, notamment contre Rennes et Angers mais dans l’ensemble il tient son rang. Côté leadership on voudrait parfois qu’il rentre dans le lard aux nantis de la mise en pli et du brushing.

Les défenseurs :

Sakai 🌥️: le nippon a apprécié le retour de Flotov qui l’aide à se positionner et qu’il trouve facilement. Défensivement, il a eu le plaisir de mettre des joueurs du calibre de Sterling , Neymar et Gelson Martins dans sa poche. Mais il s’est aussi fait mettre à mal par des joueurs de seconde zone, dont même leur entraîneur ne connaît pas le nom. Côté offensif c’est beaucoup moins convainquant avec très peu de débordements et de dédoublements. Quant à sa qualité de centre… Il serait la cause de l’absence de supporters dans les virages, mais incriminé le COVID est politiquement bien plus correct.

Álvaro ☀️: le seul olympien qui porte vraiment ses couilles, l’un des seuls qui semble avoir la carrure pour porter le maillot sur ses épaules. Malgré ses lacunes techniques, il compense par sa hargne, son abnégation et son leadership. On n’oubliera pas l’expulsion de Neymar dont il a été l’orfèvre et on attend le retour avec impatience pour qu’il remette le couvert. C’est une question d’honneur et pour ça, on remercie Álvaro d’être le rayon de soleil dans cette amas de divas bling bling.

Caleta Car 🌤️ : s’il a sombré en LDC, comme ses copains, il a tenu la baraque en championnat en mettant des parpaings aux mecs d’en face à chaque match. Très fort au duel et de la tête, il a parfois été coupable sur l’alignement et pris de vitesse. On attend plus de lui sur coup de pieds arrêtés offensifs. Et surtout qu’il coche le 17 janvier, c’est jour d’équarrissage.

Amavi 🌥️ : moins d’errances qu’à l’accoutumée mais Jordan est toujours la principale cause d’arrêt cardiaque chez le peuple olympien. Son marquage élastique, ses interventions à la gorge, ses sautes de concentration et ses centres pour personne restent sa marque de fabrique. Son engagement n’est pas critiquable mais cela paraît insuffisant. En fin de contrat en juin, il serait peut être temps de s’asseoir autour d’une table et d’envisager son avenir… ailleurs.

Balerdi ☁️ : notre beau gosse argentin montre de la facilité balle aux pieds et un bon jeu de tête. Correct au duel il doit durcir son jeu et peaufiner son placement. En revanche il se montre parfois suicidaire dans la prise de risque à la relance. Encore loin du niveau de DCC et Alvaro. Son apport offensif sur coups de pieds arrêtés pourrait être intéressant. En somme pas de jugement définitif mais de gros doute sur sa capacité à devenir un très bon joueur et à 18 millions ça fait cher le pari.

Perrin ❄️: n’ayant aucun temps de jeu bien que ses prestations passées n’avaient rien à envier à celles de Balerdi, on se demande qu’est-ce qu’il fout encore à l’OM. Sauve toi minot, si le coach ne te fait pas confiance, part trouver du temps de jeu ailleurs: jurisprudence Abergel.

Nagatomo 🌬️: le joueur en pré retraite par excellence : technique moyenne, jouant toujours vers l’arrière et proposant rarement des solutions offensives. L’expérience et l’hygiène de vie ne suffisent plus à en faire un joueur utile. Seule sa samouraï grinta le sauve un peu et c’est bien entendu insuffisant même pour un remplaçant à l’OM. Une master class à l’envers face à Reims, rebelotte contre Angers. Certainement le seul joueur actuel qui fait l’unanimité contre lui.

Khaoui 🌨️: Saif Eddine a l’air d’être un bon gars, sûrement un bon footballeur aussi. Malheureusement il joue à l’OM et ça ne suffit pas forcément. Repositionné troisième latéral gauche par son entraîneur pour on ne sait quelle raison, si ce n’est une constitution d’effectif au petit bonheur la chance. Il doit se dire en voyant jouer Nagatomo que même avec ses 25kgs tout mouillé il pourrait faire au moins aussi bien. Un plaisir de joueur pour AVB qui serait même prêt à l’essayer gardien de but en cas de besoin.

Les milieux :

Kamara 🌈: Clef de voûte du dispositif d’AVB, Bouba fait désormais partie des cadres du groupe olympien malgré son jeune âge. Beaucoup plus discret capillairement qu’un Thauvin ou qu’un Payet, il évite avec soin les déclarations tapageuses.
Ses performances cette saison sont pour l’instant en dents de scie. Il a parfois semblé juste physiquement pour faire face à l’enchaînement des matchs, ne se distinguant guère en Ligue des Champions. Mais cela fait aussi partie de l’apprentissage du haut niveau. Lorsqu’il est affûté, le joyaux du centre de formation sécurise le bloc équipe grâce à son intelligence tactique et sa facilité technique.
Une prolongation de contrat serait à l’étude, bien qu’en cas de belle offre il sera difficile de le retenir encore longtemps au club. Une seconde partie de championnat stratosphérique suffira t elle à lui offrir une première sélection en Bleus ? Cape ou pas cape?

Rongier 🌥️ : Valentin a perdu sa mue du mec que tout le monde adorait pour son pressing et sa générosité contagieuse de la saison passée. Mais pas en mieux, malheureusement. Brouillon, piètre finisseur, lui aussi souvent perdu dans les circonvolutions et les atermoiements de son concierge de coach, il a tenté d’écoper mais surtout pour sa propre barque. Notre petit LU n’est pas avare d’efforts ni de qualité ; son but atypique en toute fin des matches aller servira peut-être de déclic. Il sera l’aiguille dans le baromètre olympien : Droopy ou Tramp ? De sa perf dépendra sans doute la bascule vers une bonne ou une médiocre copie.

Sanson ☁️: depuis 4 ans Morgan souffle le chaud et surtout le froid. On l’annonçait partant cet été mais il est resté au club, faute de propositions. Il voulait aussi découvrir la LDC avec l’OM, compétition qu’il a traversé comme une ombre.
Toujours capable de fulgurances face à des clubs modestes, il a tiré une grosse épine du pied à l’équipe face à Metz et Strasbourg.
Blessé depuis plusieurs semaines, il n’a pu aider ses coéquipiers en fin d’année, assistant des tribunes à l’éclosion de Gueye.
A un an et demi de la fin de son contrat, il est sûrement temps pour lui de faire ses valises cet hiver si un club se montre intéressé. Son départ pourrait aussi être une bonne opportunité financière pour l’OM dans un secteur de jeu relativement fourni. Alors cette fois on se dit bye bye Morgan ?

Gueye 🌞: le rayon de soleil de cette première partie de saison. Il a su digérer son transfert rocambolesque pour franchir avec ses grandes jambes le fossé séparant la ligue 2 de l’OM. A son âge c’est très fort.
L’un des meilleurs olympiens à Paris, face à City ou à Rennes. Il ne se cache pas dans les matchs importants, croquant avec panache chaque minute passée sur le terrain.
On aurait aimé le voir davantage associé à Kamara, notamment en ligue des champions où sa puissance physique aurait sans doute fait beaucoup de bien au milieu de terrain olympien.
Il lui reste évidemment beaucoup de paliers à franchir pour devenir un grand joueur, mais il apprend à vitesse grand V. A tel point qu’il devrait déjà rapidement devenir l’objet de convoitises à l’étranger, même si son recrutement semble avoir été programmé pour anticiper la succession de Kamara.

Cuisance🌥️ : portant la pancarte du jeune prodige que tout le monde citait, prêté par un vulgaire petit club bavarois, Michaël est bien là. Mais pas vraiment. Brinquebalé d’un poste à l’autre, titulaire ou remplaçant sans qu’on comprenne pourquoi, ses stats pour un joueur offensif sont faméliques (15 apparitions, 0 but, 1 passe dé, 2 cartons jaunes ; TCC). Sa gueule de docker puceau ne trompe personne : il n’est ni porteur d’eau, ni assez méchant, c’est un peu le syndrome des joueurs d’aujourd’hui : trop polyvalent pour flamber à un poste, mais pas assez pour être utile à chaque fois. Il semble talentueux, technique, déterminé à jouer vers l’avant. On attend évidemment mieux de Cuicui, et plus, encore faudra-t-il que le génie lusophone qui l’emploie daigne le fixer et lui donner confiance et épanouissement. Sinon, ce sera retour au Burgbraukeller, pour faire serveur cet été.

Strootman ❄️ : impossible à juger tant on l’a peu vu fouler le terrain. Au prorata des minutes jouées il doit être dans le top 10 des joueurs les mieux payés de la planète.
On se dit pourtant que son experience aurait pu rendre service lors de certains matchs, mais il est désormais relégué au fond du banc par AVB… Sans doute un moyen de lui faire comprendre que la porte de sortie est toujours grande ouverte.
Reste à lui trouver un point de chute, ce qui pourrait être une mission pour Ethan Hunt alias Paul Aldridge… Ce message s’auto-détruira dans 5 secondes.

Les attaquants :

Payet 🌥️: on l’attendait sur la lancée de la saison dernière en guide de l’équipe. Hélas on s’est vite aperçu qu’il était très loin de son niveau physique optimal.
Cela ne l’a pas empêché de délivrer quelques bouts de matchs intéressants et quelques gestes décisifs. Mais la déception prédomine et ses penaltys ratés commencent à peser lourds dans la balance.
Son positionnnement sur le terrain fait débat chez les supporters, certains souhaitant le voir retrouver une place dans l’axe en soutien des attaquants. Son association et son entente avec Thauvin posent aussi toujours questions.
On espère revoir le Payet inspiré et décisif en deuxième partie de saison sans quoi l’OM risque de connaître à nouveau beaucoup de désillusions. Olympien à vie ça se mérite.

Thauvin 🌤️: après sa saison blanche l’an dernier, Flotov a montré deux visages depuis la reprise. L’un des rares à être régulièrement décisif en Ligue 1, à défaut d’être brillant, il a touché son plafond de verre en Ligue des champions. On l’a vu notamment en grande difficulté pour réussir à faire des différences individuelles par ses dribbles. Récemment tres agacé par le niveau de jeu de l’équipe, il semble avoir déclenché le courroux de Villas Boas qui lui a fait goûter du banc face à Angers.
Sa prolongation de contrat risque de devenir l’un des feuilletons de la fin de saison, même si un départ semble désormais écrit. Il lui faudra tout de même parvenir à attirer la convoitise d’un club à la hauteur de ses ambitions, ce qui passera nécessairement par des prestations de qualité avec l’OM. Côté capillaire il domine le gang des chaussés aux moines, le chignon de sumo et les décolorés.

Benedetto 🌫️ : la saison dernière Pipa avait affiché par périodes de vraies qualités dans le jeu et devant le but malgré une préparation physique estivale tronquée. On espérait donc le retrouver à son meilleur niveau, une fois la saison d’adaptation derrière lui.
Sauf que Dario n’a été que l’ombre du joueur élégant et combatif qu’il nous avait parfois montré. Trop souvent invisible offensivement, il a traversé une longue série de matchs comme un fantôme rongé par le doute et le spleen.
Difficile dans ces conditions de croire encore en un réveil en deuxième partie de saison. Le buteur tant attendu à l’OM depuis plusieurs années ce n’est apparemment pas lui. Et tout le monde espère encore une fois l’arrivée d’un vrai numéro 9 lors du mercato hivernal.

Radonjic ⛈️ : où est passé le Radonjic imprévisible et parfois flamboyant qui était parvenu à gagner son surnom de NR7 grâce à ses entrées en jeu décisives et ses buts spectaculaires l’an dernier ?
Aux abonnés absents depuis le début de saison, il retombe systématiquement dans ses travers à chaque apparition, suscitant agacement et désespoir.
Un prêt cet hiver pourrait peut être le relancer à l’instar d’un Ocampos par le passé ? Direction RN7.

Luis Henrique 🌫 : première recrue de pur trading made in Longoria, il a aussi été validé par AVB qui promettait d’en faire un numéro 9 après l’échec de ses autres pistes cet été.
Finalement, le coach olympien a du se rendre à l’évidence. Luis Henrique est peut être un futur bon joueur mais il n’était pas prêt pour aider l’équipe en première partie de saison, encore moins au poste d’avant centre.
Peu utilisée même sur un côté, la pépite brésilienne ne nous a pas encore montré grand chose si ce n’est sa vitesse.
Il faudra donc lui laisser du temps pour prouver ses qualités supposées et voir si Luis est capable de s’imposer à l’OM ou s’il s’agit d’un nouveau Dill. Un deal à 8m quand même…Longoria joue une part de sa crédibilité sur ce transfert.

Germain ☁️: alors qu’on pensait ne plus trop le voir jouer cette saison, sauf dans les matchs de moindre importance, il a su profiter des méformes des uns et des autres pour se faire une place assez régulière au soleil.
En maître tacticien, AVB lui a trouvé un nouveau rôle après celui d’ailier droit : celui de second latéral gauche pour couvrir les errements répétés de Nagatomo dans son couloir. Comme à son habitude Germain a essayé de faire ce que son coach attendait de lui, sans génie mais avec abnégation.
Un joueur polyvalent et dévoué comme Valere ça ne court pas les rues. Avis aux amateurs (pour lui trouver un club pro ce sera plus compliqué).

Ake🌪 : l’attaquant olympien avait laissé entrevoir quelques espoirs l’an dernier. Pour le récompenser et lui témoigner de leur confiance, les dirigeants ont eu la brillante idée de faire signer Luis Henrique tout en conservant Radonjic.
Encore maladroit face au but et trop tendre dans son jeu, le petit Marley n’a pas su saisir pour le moment les rares opportunités de se montrer qui lui ont été laissées par Villas Boas cette saison.
Get up stand up, stand up for your rights.

L’entraîneur :

AVB ⚡: le coach a eu les recrues qu’il voulait à l’exception de son latéral droit et de l’avant centre. Il a construit son équipe pour jouer en 4/3/3 bloc bas, problème: devant seul Luis Henrique a le profil pour jouer dans ce système. Au milieu Gueye en revanche, et dans une moindre mesure Cuisance, semblent pouvoir s’y adapter alors que Rongier n’a pas la qualité de relance ni la verticalité pour s’y plaire. Bilan: quelques coups bien sentis comme au Parc mais surtout une incompréhension tactique, des joueurs paumés sur le pré et un pressing moins organisé que l’année dernière. On voit clairement qu’il est incapable de s’adapter à son effectif faisant jouer Balerdi latéral gauche, Payet à gauche, Germain un peu partout et Khaoui n’importe où… Contrairement à l’an dernier, il s’est souvent montré nerveux et agacé, résultat d’une certaine impuissance ? La seconde partie de saison montrera dans quelle catégorie d’entraîneur il se situe.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Le Bar OMètre de mi-saison. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :