L’analyse à froid. Monaco 3-1 OM

1er point : un 433 très, très surprenant pour attaquer le match… Qui aurait cru ? Incredible ! Qu’il est déroutant le lusitanien !

Mais bon, devant ça défend et ça presse, ça permet de compenser et de donner le change.

2ème point : Radosprint bénéficie d’un caviar de CCar et fait une Alesi… À fond, à fond… Tout droit, tout droit… Et ça marche !!!
Bon pour nous, parce que ça fait un pion.
Dur pour nous, parce que du coup il se prend pour Ronaldo jusqu’à la fin du match.

3ème point : la fin de la première mi-temps nous averti sur la nature de la seconde…Tout le monde l’a vu. Téléspectateurs, journalistes, supporters en streaming, joueurs en interview, coach adverse…
Super Méga Hypra pas de chances ! Notre coach était… Comment dire ? Distrait… Ça lui a échappé.

Ça va, ohh ! Ça peut arriver, non ?…

4ème point : après cet instant d’espoir et de quasi enflammade dans nos rangs, on se fait prendre et retourner, et re prendre et re retourner et….re re prendre… Bref.
« Qui dit oubli des fondamentaux, dit rondelle en feu. » Proverbe de plombier. (partagé par les charcutiers)

5ème point : Derrière la honte hebdomadaire, il y a des hommes.
Gueye, Lirola sortent du lot. Mais à peine.
Alvaro et Dcc font illusion…
Oh, oh…? Interrogation !

4 joueurs à vocation défensive seraient dans les moins mauvais, après en avoir pris trois en 45mn ???
Non, non, non et non… On n’est pas au Phocéen ici !

6ème point : Après « on s’est dit les choses », « le public nous manque », « l’ambiance du vestiaire nous plombe », « le mercato crée de l’instabilité », etc…etc…
L’arbitrage !!! Putaing, mais l’arbitrage, les gars… C’est ça la cause… Voyons ! Une honte !

« Plus que notre niveau de jeu ? »

On ne vous parle pas de ça ! On parle de l’arbitrage…

Sont bouchés les mecs, j’te jure !

7ème point : Dans notre série « à chaque journée, un olympien explose en vol », après Nagatomo, Cuisance et Rongier… Voici… Balerdi !
Perdu au milieu de terrain comme un Ribéry au salon du livre, à l’aise dans la relance comme un Canuti en conférence de presse, dans le tempo comme ma belle mère sur de la house… Bref, à exfiltrer rapidoss.
Sauf pour le stratège/spectateur/communicant à 250.000 par mois. J’ai nommé Mr André Villas-Boas.

8ème point : aucune fausse modestie dans mon propos, je préfère nettement quand c’est mon Dark qui s’occupe des annales… Il a une aptitude pour ça… Et même pour moi…c’est moins douloureux !

Il vous encule, en tout bien, tout honneur.

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

5 commentaires sur « L’analyse à froid. Monaco 3-1 OM »

  1. Ça change de style , c’est cool . merci lanceur. J’essaie de vanner moins dans les anal’… j’ai toujours les notes pour me défouler

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :