Fausses notes. Les hommes de verts. Saint Etienne-OM : 1-0.

Stevie Wonder 7: Mandanda l’éternel 2nd aussi fort que Lloris mais qui doit finir sur le banc en équipe nationale… le seul à tenir son rang cette aprèm’.

Balerdi 2 : c’est désormais prouvé par la science, il y a bien du Christanval saupoudré de Zubar chez lui. Christanbar.

Alvaro 3 : relances hasardeuses, duels perdus, tacles foirés. Niveau football se situe entre Philippe Dehu et Franck Dumas, lui reste plus que le regard de Mozer.

DCC 3 : si proche d’un Van Buyten, si proche d’un Rekik.

Popol Lirola 3: l’Habib Beye de Pampelune, tu crois qu’il va faire carrière mais au final il ira se noyer dans la tamise.

Henrique 5 : Pour l’instant, entre le génie et la pitié dus à Ronaldo, le vrai, il a choisi la pitié. Salpêtre hier ?

Gueye 5 : Il y a du Diaby en lui. Espérons que ce ne soit pas l’abonnement en chambre VIP au Kremlin-Bicêtre.

Kamara 4 : Kevin Anin avec des jambes.

Thauvin 2 : Meriem était le nouveau Zizou, Marvin Martin était le nouveau Zizou. Flotov est le nouveau Zaza de la pampa.

Payet 4: Gourcuff, entre deux blessures pour l’un et deux burger pour l’autre : le même talent intermittent

Milik 5 : Jérémy Aliadiere s’est perdu chez les Gunners, Arkadiuz s’est perdu dans le chaudron. Il a tenté des choses au moins.

Extra notes :

Sampa 3 : Si on te vend du Bielsa et que tu achètes du Antonetti, tu peux ramener l’article.

Sakai 4 : le couteau helvetico-nippon à la lame émoussée. Hommage aux troyens et à Fabio Célestini.

Rongier 4 : entrée inoffensive digne d’un Pedretti sous tranxen. Invisible et léthargique. Benoît 16 ou Ben et Nuts…

Benedetto 3 : motivé comme Balotelli, pataud comme Pato, défoncé comme Touré. Brelan d’as.

Amavi NN : un retour fracassant qui mérite bien une prolongation avec revalorisation salariale a la clé. Amavi is the new Evra. I love this game.

Dieng NN : sur le banc d’Avignon on y danse on y danse…beaucoup trop vert comme Paga. Ça ira mieux l’an prochain lorsqu’il sera prêté à Alès. En tout cas on le lui souhaite.

Bouanga et les verres 7 : il n’y a qu’un pas entre Raheem Sterling et Jimmy Briand.

Puel 5 : la dignité et l’oeil de faucon de Sacchi, les cheveux de Delon, le cerveau de Puel.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

3 commentaires sur « Fausses notes. Les hommes de verts. Saint Etienne-OM : 1-0. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :