Saison 2018 – 2019 : on vous refait le maillot 31

Maillot domicile 2018 – 2019
Maillot extérieur 2018 – 2019
Maillot third 2018 – 2019
Maillots training 2018 – 2019
Maillots pré-match 2018 – 2019
Maillots pré-matchs 2018 – 2019
  • Le maillot Home est généralement celui sur lequel les équipementiers ne tentent pas trop d’innover. Pour le coup, on doit avouer que PUMA a tenté un exercice de style qui pouvait être périlleux mais qui au final est plutôt réussi. Ces manches contrastées, une fois le maillot porté, donnent un véritable look et une identité à ce maillot domicile cohérent avec tout le plan de communication PUMA basé autour de la mer.
  • Le logo PUMA apparaît quant à lui en doré sur le torse et vient parfaitement souligner les détails dorés du logo de l’OM et notamment sa fameuse étoile qui rappelle le titre de 93. Sur les manches, le logo PUMA apparaît aussi dans cette couleur Or. Alors qu’ADIDAS avait opté l’an passé pour un drapeau provençal dans le col, PUMA a préféré insérer la très classique, mais toujours efficace, croix de la ville de Marseille.
  • Au niveau du sponsor, ORANGE qui a signé un contrat de sponsoring avec l’OM jusqu’en 2021/2022, apparaîtra cette saison encore sur le torse olympien. Même si l’on regrettera cette couleur orange sur le milieu du maillot, difficile de faire autrement pour PUMA et l’OM…
  • Fort heureusement, les deux autres maillots disposent d’un logo ORANGE d’une autre couleur. A noter que comme lors de la saison 2012/2013, l’OM portera un maillot et un short blanc accompagnés de chaussettes bleues, couleur historique de chaussettes de l’OM.
  • Contrairement à ce que certains pouvaient penser, le maillot dispose d’un taillant assez classique qui permettra de répondre à la plupart des morphologies. Pas besoin donc de rentrer le ventre et de ne plus respirer !
  • Là aussi PUMA a voulu un peu casser les codes. Exit le bleu turquoise habituel de l’OM sur le Away mais une tenue entièrement noire qui a eu son petit succès commercial comme laissait entrevoir les avis des différentes personnes présentes lors du lancement sur le Vieux Port le Mercredi 4 Juillet 2018. Les détails dorés et bleu viennent dynamiser une tunique à dominante noire qui a par le passé eu souvent du succès sur la Canebière.
  • Comme sur le maillot Home, PUMA a inséré des détails rappelant la mer sur les manches mais de manière plus fine en ne prenant pas cette fois-ci la totalité de la manche. L’originalité de ce maillot vient essentiellement de ce détail bleu sur l’avant du maillot qui s’intègre plutôt bien avec le sponsor ORANGE en blanc. Certains trouveront le style de ces détails bleus intéressants, d’autres les regretteront, faites votre choix ! Enfin, on notera un liseré bleu « OM » sur le col qui vient apporter une touche de couleur à cette tenue toute noire pour les matchs à l’extérieur de l’OM.
  • Après un troisième maillot violet l’an passé qui avait fait couleur beaucoup d’encre (notamment chez les Ultras marseillais), PUMA a assuré le coup avec un choix de couleur relativement habituel pour le club marseillais avec une dominante « Bleu OM ». L’OM évoluera en Europa League avec ce maillot lors de ses matchs à l’extérieur ce qui a ravi les supporters olympiens qui se plaignaient souvent de leurs couleurs sur les pelouses européennes.
  • Cohérent avec les deux premiers maillots dans sa thématique, ce maillot dispose lui aussi de détails rappelant la mer Méditerranée qui borde Marseille. Cette fois-ci, ils sont sur la partie avant du maillot et non pas sur les manches. Sur ce maillot, l’ensemble des éléments présents comme les logos et le sponsor maillot sont noirs ce qui confère à ce maillot une réelle uniformité et une esthétique plutôt réussie.
  • Donc, la société française de télécommunication « ORANGE » reste le sponsor ventral sur les trois maillots en championnat et en Champion’s League.
  • L’organisme de paris sportifs sur les courses hippiques « PMU.fr », la banque « Crédit Agricole » et l’enseigne de supermarchés « INTERMARCHE » sponsorisent les maillots marseillais en coupe de France.
  • La la société française de télécommunication « ORANGE » reste le sponsor en coupe de la Ligue « BKT », l’agence intérimaire « TRIANGLE », le jeu vidéo de football de la série Pro Evolution Soccer « PES2019 »et la concession « FIAT » via le modèle TIPO viennent compléter le mécénat.

  • Championnat D1 : 5ème (61 points, 60 buts pour et 52 contre)e
  • Meilleur buteur : Florian THAUVIN 16 buts
  • Plus grosse victoire à domicile : Toulouse et Guingamp 4 à 0
  • Plus grosse victoire à l’extérieur : Toulouse 5 à 2
  • Plus grosse défaite à domicile : Lyon 0 à 3
  • Plus grosse défaite à l’extérieur : Lille 0 à 3

Transferts :

Arrivées: Duje CALETA-CAR (CRO) (RB Salsburg AUT), Kevin STROOTMAN (PB) (AS Roma ITA), Nemanja RADONJIC (SER) (Etoile Rouge Belgrade SER), Tomas HUBOCAN (SLQ) (Trabzonspor TUR retour de prêt), Mattheus DORIA (BRE) (Yeni Malatyaspor TUR retour de prêt), Saef-Eddine KHAOUI (ESTAC Troyes retour de prêt), Mario BALOTELLI (ITA) (Libre en janvier 2019), Yusuf SAR (TUR) (Clermont Foot retour de prêt en janvier 2019).

Départs : Mattheus DORIA (BRE) (Santos Languna MEX), André ANGUISSA (CAM) (Fulham FC ANG), Yusuf SAR (TUR) (Clermont Foot prêt), Eddine KHAOUI (SM Caen prêt), Kostas MITROGLOU (GRE) (Galatasaray TUR prêt en janvier 2019), Christopher ROCCHIA (FC Sochaux prêt en février 2019), Grégory SERTIC (CRO) (FC Zurich SUI prêt en février 2019).

Effectif :

  • Gardiens :
  • 1 : Romain CAGNON 21ans
  • 16 : Yohan PELE 36ans
  • 30 : Steve MANDANDA 33ans
  • 40 : Florian ESCALES 22ans
  • Défenseurs :
  • 2 : Hiroki SAKAI (JAP) 28ans
  • 6: Jorge ROLANDO (POR) 33ans
  • 13 : Aymen ABDENNOUR (TUN) 29ans
  • 15 : Duje CALETA-CAR (CRO) 22ans
  • 17 : Bouna SARR 26ans
  • 18 : Jordan AMAVI 24ans
  • 20 : Christopher ROCCHIA 20ans
  • 23 : Adil RAMI 33ans
  • 25 : Tomas HUBOCAN (SLQ) 33ans
  • 32 : Lucas PERRIN 20ans
  • 33 : Ali Mohamed ABDALLAH (COM) 19ans
  • Milieux :
  • 4: Boubacar KAMARA 19ans
  • 8: Morgan SANSON 24ans
  • 12 : Kevin STROOTMAN (PB) 28ans
  • 19 : Luis GUSTAVO (BRE) 31ans
  • 22 : Grégory SERTIC (CRO) 29ans
  • 27 Maxime LOPEZ 21ans
  • 50 : Alexandre PHLIPONEAU 18ans
  • Attaquants :
  • 5: Lucas OCAMPOS (ARG) 24ans
  • 7: Nemanja RADONJIC (SER) 22ans
  • 9: Mario BALOTELLI (ITA) 28ans
  • 10 : Dimitri PAYET 31ans
  • 11 Kostas MITROGLOU (GRE) 30ans
  • 14 : Clinton N’JIE (CAM) 25ans
  • 26 : Florian THAUVIN 25ans
  • 28 : Valère GERMAIN 28ans

Cette année-là :

  • Pour la seconde année consécutive, Florian THAUVIN finit meilleur buteur olympien et au pied du podium (4ème) du classement des buteurs de ligue 1 avec 14 buts à 2 buts du troisième l’uruguayen du QSG Edinson CAVANI et à 17 buts du leader parisien Kilian MBAPPE. L’ailier marseillais devance d’un but composé du brésilien du QSG NEYMAR, du colombien de Monaco Radamel FALCAO et du lyonnais Moussa DEMBELE.
  • Le duo Lucas OCAMPOS et Florian THAUVIN finit meilleur passeurs avec 8 passes décisives chacun. Ils terminent à la 7ème place du classement des passeurs de ligue 1, à égalité avec le portugais de l’EA Guingamp Pedro REBOCHON et l’allemand du QSG Julian DREXLER, à une unité des 4ème le lillois Jonathan IKONE, le strasbourgeois Kenny LALA et le néerlandais de Lyon Memphis DEPAY.
  • Le nîmois Teji SAVANIER remporte le classement avec 13 passes décisives.
  • Fort d’une 4ème place acquise la saison précédente, Rudi GARCIA est confirme dans ses fonctions d’entraîneur du club par le président de plus en plus contesté Jacques Henri EYRAUD.
  • Souhaitant s’appuyer sur une ossature qui a donné satisfaction (MANDANDA, RAMI, L. GUSTAVE PAYET et THAUVIN) le club décide de recruter peu mais malin avec l’expérimenté STROOTMAN et les jeunes pousses le croate CALETA-CAR et le serbe RADONJIC.
  • Malgré des débuts poussifs, seul le grand Duje deviendra titulaire indiscutable.
  • Force est de constater que le recrutement de cette année est un échec, l’équipe alterne le bon et le catastrophique avec en apothéose l’élimination en Coupe de France par le club de Nationale 2 (niveau réserve OM) ANDREZIEUX avec un net 2 à 0.
  • Finaliste de l’Europa League la saison 2017 – 2018 et terminant 4ème du dernier championnat, l’OM entame sa nouvelle campagne européen de Ligue Europa dans le groupe des allemands de l’Eintracht Francfort, les italiens de la Lazio de Rome et les chypriotes de l’Appolon Limassol ; un groupe équilibré où l’OM fait tout de même figure de favori… Mais…
  • Les allemands se présente au stade Vél’ comme première victime. Après un rapide but de OCAMPOS dans les 5ème minutes du match, l’OM déjoue se fait rejoindre au retour de la pose et craque en fin de match.
  • Pour le second match, les olympiens se déplacent chez le « petit » club chypriote.
  • A 20mn de la fin du match l’OM a fait le plus difficile et mène 0 à 2 à l’extérieur ; le match se terminera sur un pitoyable 2 à 2.
  • Se présente la double confrontation contre les italiens.
  • Là où les marseillais auraient du abordés ce duel avec 6points et en position de gérer les deux prochains résultats, elle se retrouve avec seulement 1 point et dans l’obligation de gagner un voire les deux matchs. Les résultats se solderont sur deux défaites logique.
  • La lourde défaite en Allemagne et l’humiliante victoire des chypriotes au Vél’ clôtureront la grande mascarade des GARCIA’s boys en Europe.
  • 32ème de finaliste de la coupe de France, défait à Andrézieux 2 à 0.
  • Huitième de finaliste de la coupe de la Ligue, défait par Strasbourg 1 à 1 (2tab à 4).
  • 4ème de ligue Europa (0 victoire, 1 nul et 5 défaites).

L’OM et les humiliations en Coupe de France.

  • 06 janvier 2019, stade Geoffroy GUICHARD de St ETIENNE, l’ASF ANDREZIEUX BOUTHEON petit club de National 2 (4e échelon français) reçoit l’ogre Olympien en 32ème de finale (à se faire éliminer par des pros autant que cela soit par les stars de l’OM).
  • Amorphes, pathétiques sans envie, les joueurs marseillais vont subir la rencontre du début à la fin du match pour un score final de 0 à 2.
  • Les joueurs d’ANDREZIEUX inflige une nouvelle humiliation à Marseille et ses supporters.

« C’est inadmissible. Bravo à Andrézieux. Cette équipe qui, je le rappelle, évolue en National 2 (4e div.), a montré ce qu’est une équipe qui en voulait, qui se battait ensemble. C’est ce qui nous a manqué fortement. On peut mettre les chiffres en avant, que l’on a tiré 28 fois au but, mais nous avons beaucoup échauffé le gardien adverse. Les véritables occasions, nous ne les avons pas mises dedans. Nous n’avons été efficaces ni devant ni derrière. En coupe, cela ne pardonne pas. Pour Andrézieux, c’est la magie de la coupe et pour nous, une très mauvais journée » Rudi GARCIA

  • 19 mars 2008, l’USJA CARQUEFOU, pensionnaire de CFA 2 (5e échelon français), élimine l’OM de GERETS 1 à 0 au stade de la Beaujoire de NANTES en 8e de finale de l’épreuve.

«Il faut digérer, analyser et complimenter cette équipe. Il y a trop de choses qui n’ont pas fonctionné. Parfois, on apprend plus d’une défaite que d’une victoire. Je pense que j’ai beaucoup appris ce soir. Quoi? Je vais le garder pour moi… Avec VALBUENA, CHEYROU ça change quand même notre jeu. CARQUEFOU est une équipe sympathique, avec un jeune entraîneur, qui vit quelque chose d’extraordinaire pour la 2e fois. Le but arrive tôt, puis la peur. Ils se sont battus comme des lions et nous, on a simplement essayé de jouer au football. Probablement que cette élimination nous fera plus de mal que celle en Coupe de l’UEFA.» Eric GERETS.

  • 20 mars 2012, l’OM de DESCHAMPS subit la loi de l’US QUEVILLY, club de National 1 (3e échelon français) 3 à 2 après prolongation, en quart de finale.

« Je tiens à féliciter l’équipe de Quevilly qui a fait un grand match, avec beaucoup de cœur. J’ai un sentiment de honte par rapport à ce que l’on a fait. Et quand je dis ça, je ne me dissocie pas de mes joueurs. Je pense aux pauvres gens qui sont venus aujourd’hui pour nous soutenir. Notre fierté et notre orgueil en ont pris un coup. » Didier DESCHAMPS

  • 04 janvier 2015, alors leader de Ligue 1, l’équipe du grand BIELSA avait subi l’affront d’une défaite aux tirs au but (3-3, 5 tab 4 après avoir été menés trois fois au score) face à GRENOBLE GF38, alors en CFA (4e échelon français) en 32ème de finale.

« Ce n’est pas un match à analyser. La défaite est injustifiable. N’importe quelle explication ne nous empêcherait pas d’être responsable. Cela n’a aucun sens que je revoie le match. Les reproches sont pour moi, avec cette manière de jouer où les différences entre les deux équipes sont aussi grandes. Je dirigeais l’équipe qui avait tous les avantages pour s’imposer. J’ai plus de responsabilités que mes joueurs. » Marcelo BIELSA.

  • 2 ans après ANDREZIEUX, le 07 mars 2021, LE CANET RFC, club de National 2 (4e échelon français) conclura la manita avec une 5ème et dernière humiliation olympienne.

« On attendait une équipe qui devait prendre la main, et on n’a pas trouvé les solutions, on n’était pas dans cette surface de vérité. […] C’est une énorme déception. C’était à nous de ne pas se mettre à leur niveau. Il y a eu beaucoup d’enchaînements inadaptés » Nasser LARGUET

L’OM, un mythe, une foi, une religion, un combat… Allez l’OM…

cirillao do massilia

Publié par cirillaodomassilia

48 ans, gardois et supporter de l'OM depuis 1986... 34 ans d'amour et de dévotion, de joies et de peines... Marseillais un jour, marseillais toujours... L’OM, un mythe, une foi, une religion, un combat… Allez L’OM...

7 commentaires sur « Saison 2018 – 2019 : on vous refait le maillot 31 »

  1. Saison plus que décevante. L’arrivée de Strootman et son salaire mirobolant conjuguée au caractère merdique de mon ami Dim a fait exploser le vestiaire.
    Beau boulot Cyrille et quelle collection.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :