Comme dans un rêve…

Dans la série, les écoutes secrètes d’OM à l’apéro, un nouveau document explosif et brûlant et incroyable et sulfureux et exclusif et tout ça, tout ça…, révèlé à nos chers lecteurs.

Samedi 17 mai 2042.

Tromsø, Nord de la Norvège, au nord du cercle polaire arctique.

Il est déjà 19h, mais l’atmosphère est encore très lourde aux abords du nouveau Alfheim Stadion. Il sera désormais LE stade des finales européennes. Au moins là, on est sûr de pouvoir s’exonérer des canicules récurrentes qui obligent à des reports à répétition. Ce satané réchauffement climatique ne respecte vraiment rien !

Nôtre Présidente de la République et son Premier Ministre regagnent prestement leur loge climatisée. Tandem baroque s’il en est, mais bon, après 15 ans au pouvoir, on commence à s’y faire mine de rien… Il fit deux mandats à l’Elysée, avec elle à Matignon. Maintenant les rôles s’inversent pour les deux mandats à venir. Pas cons nos Heckel et Jeckel français.

20 ans de Le Pen et Mélenchon, plus le réchauffement climatique. Deux plaies simultanées, deux plaies c’est une tannée, deux vrais pilules salées.

Contre toute attente, les édiles hexagonaux ne sont pas là pour soutenir le qatari saint germain… Et non… Une fois de plus le cap des huitièmes de finale s’est avéré infranchissable. Pour la 20éme ? 21éme fois ? Plus personne ne compte, à vrai dire. A part peut être les émirs du Qatar, des Emirats Arabes Unis et de Dubaï, qui bien qu’ayant unis leurs forces, continuent de zieuter la coupe aux grandes oreilles à travers la vitrine, tout en bavant d’ailleurs ! On voit qu’c’est pas eux qui nettoient, bordel !

Tout laissait à croire que cette année était la bonne, quand même. Les 18 milliards investis sur ces dix dernières années, l’arrivée de Mbappé en tant que coach, le renfort des très expérimentés Deschamps et Zidane au mercato d’hiver, afin de le seconder, avaient nourri pas mal d’espoirs. Mais encore une fois, l’orgie d’égos dans le vestiaire a tout foutu en l’air. La saison de la marmotte à la mode qatari.

Et oui, ce sont bien des tuniques olympiennes qui vont entrer sur la pelouse dans deux heures. L’inoxydable Pablo Longoria rejoint lui aussi sa loge afin d’y faire son sieston d’avant match. De quoi recharger les batteries pour préparer l’apothéose.

Il lui faut bien couper de temps en temps. Plus de deux décennies que son Tudor et lui œuvrent pour en arriver là. Et il s’en est passé des choses en vingt ans.

Les 2618 contrats signés par Pablo.

Contrats qui stipulent tous leur nullité en cas d’éviction du président… (Il avait dit que l’OM serait son dernier club, il n’avait pas dit qu’il avait l’intention de partir rapidosss.)

La connexion de Tudor.

Un coach connecté, c’est le progrès au service du football. Plus besoin de réunions à rallonge, de mails, de coups de fil à pas d’heure… Une manette, un joystick et le tour est joué. Ça, ça à vraiment été un tournant dans la vie du club, une sorte de Playstation 18 où la réalité dépasse largement la fiction.

Et puis c’est vrai qu’Igor commençait un peu à perdre les pédales avec ses 87 joueurs sous contrat. Il les confondait, il en perdait, il en oubliait même certains, bref… Fallait l’aider.

Faut dire qu’avec l’arrivée des Saouds à la tête du club, le vénéré président avait enfin pu se lâcher niveau shopping.

Ce changement d’argentier ne se fît pas sans quelques remous en tribune. Mais cela pris fin rapidement dans les méandres d’une mystérieuse affaire, à la suite de laquelle les services de police conclurent que les quatres principaux responsables de groupes de supporters s’étaient malencontreusement et mutuellement démenbrés au cours d’une réunion où l’accidentel avait supplanté l’intentionnel.

Et voilà… Tout ça pour enfin en arriver là ! S’approcher au plus près du Graal.

Seul point noir pour Pablo 1er, et quel point noir, la présence constante de JH Eyraud à ses côtés. Tu penses l’avoir placardisé et, il revient, encore et toujours. La vraie langaste de salon.

Et que je te propose un partenariat avec les savons de Marseille, que je t’organise un forum « Panisses et OM. Socle de la culture marseillaise ? », que je te monte un sponsoring pour le centre de formation avec les maillots floqués « Chichis frégis » devant, et « Suce Miel » derrière… Un cauchemar…

Mais Pablo est soudainement et violemment remué dans son sommeil.

C’est encore lui ! Le Jhe qui le secoue comme un maracas.

-« Mais qu’est-ce que tu me veux encore !!!??? Tu m’as pondu un plan d’enfer avec une conserverie de sardines ce coup ci !!!??? »

La voix de Longoria résonne dans un écho interminable à travers l’immense auditorium d’Istanbul.

Les officiels de l’UEFA interloqués, interrompent un instant le tirage au sort.

Longoria commence à comprendre.

-« Tu t’es endormi, Pablito. Tu travailles trop. On vient d’être tiré, là… Pis c’est quoi cette histoire de sardines ? »

-« Oh ça va, hein ! Tu vois très bien c’que j’veux dire ! »

-« Ben non… Mais c’est pas con d’associer le club avec… »

-« Jacques Henri ? »

-« Oui. »

-« …Ta gueule ! »

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

8 commentaires sur « Comme dans un rêve… »

  1. Si le joueur qui a marqué d’une reprise de volée a moins de 30 ans le but compte double… Sauf si c’est Mbemba qui a marqué… Car on ne sait toujours pas son âge réel 😂😂😂

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :