Ah ! La boulette…!

Conférence de presse d’après match, classique. 

Bon… Post match de League des Champions quand même, mais classique.

Classique dans le sens où la langue de bois est de sortie, on y retrouve des tentatives d’explications, puis des points positifs, un rien d’injustice et un adversaire remarquable. Tout y est, et on aurait pu en rester là…

Mais non, tout à coup déboule « La boulette »! 

Igor Tudor se sent obligé de rajouter, sans que la question ne lui soit posée, sans même être relancé :

« Il ne faut pas oublier et c’est important de le souligner : on a joué trois matchs en six jours. C’est évident qu’il y a beaucoup de fatigue, et c’est pour ça qu’il y a des blessures. En défense on a fini le match qu’avec un seul défenseur (Balerdi). Il y a eu des joueurs qui ont raté des passes qu’ils ne ratent pas d’habitude. Ce n’est pas humain de jouer autant de matchs. On est obligé de le faire. On verra dimanche quels problèmes on aura en défense. »

Voilà.

Comment se mettre dans la panade tout seul. Méthode express en une seule leçon, disponible aux éditions Hachette (moi des défenseurs s’il te plaît Pablo, je risque d’être un peu court dimanche.)

Et oui Maestro, nous rencontrons Rennes ce dimanche à venir. Rennes qui, COMME FRANCFORT, enchaine les matchs tout les trois jours. Rennes qui comptera DEUX JOURS de récupération en MOINS lorsque ses joueurs fouleront la pelouse du Vélodrome. Tu la sens venir la connerie, Igor ? Tu le sens que t’as plus vraiment le choix sur l’issue de la rencontre?

Notre coach venait par cette simple tentative d’explication (ou de justification), de transformer un match important de la saison, en un « Potentiel tournant » de notre parcours en championnat face à un adversaire…ben…rincé théoriquement.

« Potentiel », car une victoire, ou même un « bon » nul plein de promesses, permettraient à notre OM de poursuivre son parcours sur les bases de l’historique et du rouleau compresseur. Mais sans mérite, donc…

Mais « tournant », car s’agissant de notre premier match de la saison face à l’un des six premiers du championnat actuel, mais également un des quatre premiers du championnat précédent (bref du niveau européen, mais dans notre championnat.), le moment de vérité s’en trouve décuplé.

Du coup un nul piteux, ou pire une nouvelle défaite face à un « gros » (même très fatigué) jetteraient une lumière nouvelle sur notre parcours national jusqu’ici remarquable.

Une lumière teintée d’illégitimité. Une lumière bien plus banale, quasi tristounette. Une lumière qui laisserait augurer des jours à venir beaucoup moins enchanteurs. Une lumière qui laisserait transparaître un doute.

Le doute naît des trois défaites subies face à des équipes européennes.(En incluant le Milan)

Le doute naît d’un mercato qui débouche sur un groupe plus restreint, à la moyenne d’âge plus élevée, au service d’un système et d’un coach plus exigeant.

Le doute naît des limites tactique d’un Staff manquant d’expérience, qui suffit pour le tout venant de L1, mais pas plus.

Le doute naît de la disparition quasi-totale des joueurs de la saison précédente. Soit par départ, soit par défaut, soit par dépit.

Enfin, le doute qui naît au détour d’une conférence de presse, où, attendant un discours d’humilité, de remise en question, mais toujours conquérant, l’assistance obtient des excuses irrecevables, qui de fait nourrissent l’inquiétude. Des propos qui ajoutent une pression bien inutile à nos joueurs pour ce rendez vous, et qui peuvent en cas de revers décrédibiliser leur auteur.

C’est vieux comme le football et c’est en plus dans l’ADN de notre club, dès que la défaite montre le bout de son nez, puis s’installe, tout devient différent. Plus rugueux, plus âpres. Les langues se délient, peuvent devenir perfides, les commentaires assassins.

Et là, on peut passer en un rien de temps du doute, au jugement.

Sachons toujours différencier les deux.

Et gaffe au tournant, y’a quelqu’un qui a mis du gravier en sortie de chicane !

Publié par Lanceur d'alerte

Addicte à l'OM depuis le 23/02/75, j'avais 9 ans. Un dimanche, me sachant passionné de ballon rond, un voisin propose à mes parents de m'amener au Vél, d'aller à l'OM. 3 à 1 pour l'OM. 32.000 personnes dans le stade. Jaïrzinho et Paulo César en feu... Voila !

5 commentaires sur « Ah ! La boulette…! »

  1. 🎶C est un petit oiseau qui prit sa volée
    C est un petit oiseau qui prit sa volée
    Qui prit sa- ah la boulette
    Qui prit sa- ah la boulette
    Qui prit sa volée « 🎵
    😁

    Igor nous a sorti l’excuse la plus pourrit et la plus malvenue de l’histoire des excuses pourrit et malvenue👍👍👍

    Aimé par 4 personnes

  2. C’est clair que son excuse est certe maladroite… Mais recevable…
    Il a parlé de l’état physique de son equipe a l’instant T, sans reflechir au match d’après…
    Il est evident que mardi nos joueurs ont paru tout de meme mous, sans jus…
    Après je te rejoins sur le match de dimanche :
    1. Rennes a joué autant de matchs que nous,
    2. Nous jouons à domicile donc pas de contrainte de deplacement
    3. Nous avons eu 2 jours de repos de plus que Rennes
    Donc oui, malgré nos défenseurs centraux blessés la victoire serait logique et fortement attendue…

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est surtout le ce n’est pas humain de jouer autant de matchs qui m’interpelle. Parceque bon on le sait depuis la fin de saison dernière qu’on va jouer tous les 3 jours avec un calendrier resserré en début de championnat pour cause de coupe du monde. Tudor qui nous avait dit en préparation ne vous inquiétez pas l’équipe sera prête physiquement pour le début du championnat. Là on vient de jouer a peine deux matchs de LDC et l’excuse de l’enchaînement des matchs pour expliquer les blessures et le manque de jus est déjà de sortie. Ça fait beaucoup pour un seul homme.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :