Jour de l’an douillette, Metz-OM 2020 ou presque…

Le chapitre « MILF bonnasse en robe à paillettes konapapécho depuis 34 piges » à peine refermé, qu’il est déjà temps de se replonger dans la ligue 1 Ubereat avec au menu un alléchant Troyes-Olympique des Merveilles.

Troyes donc…Paradoxalement, on est loin du foot champagne pour se rapprocher du foot campagne, crasseux, qui pue le colon de porc grillé à la sauce moutarde. Un foot de duels.

Duel de coachs. Gogor le Croate vs Kisnorbo l’Australien. Raid éclair contre sortie de balle estampillée Man City du pauvre.
Ces mêmes relances sampaolesques/bielsistes qui nous coûtaient à chaque match un slip kangourou ainsi que des crampes au sphincter. Un délice pour le pressing olympien qui ferait passer mére Denis pour un vulgaire « pressing 5àsec ».

Duel d’objectifs. L’Europe vs le maintien. Si Troyes luttera jusqu’au bout pour rester dans l’élite, il serait de bon ton de notre côté de continuer notre série de victoires. Avec Lens qui ne faiblit pas, Monaco qui nous renifle le derche et Rennes à l’agachon, c’est pas le moment de perdre des points en route. On vient, on gagne et on s’en va. On va pas jouer du pipeau aux Aubois.

Duel d’effectifs. Pour les Troyens, un mixte entre trés jeunes joueurs que seul Thőmass Van Küver connait, un champion du monde et quelques valeurs sûres dont Renaud Rippart qui déclarait au micro de Lance Her d’Arlett : « C’est vrai que l’adaptation c’était compliquée, passer de la gardianne à l’andouillette c’est pas simple, heureusement j’avais un bon préparateur physique Jésus Unmiñot que je remercie de tout mon pancréas. »
Chez les Olympiens malgré les blessés et les street fighters, Tudor devrait pouvoir alligner un 11 qui tient la route. Aprés une analyse plus poussée qu’une andouillette sus-nommée, l’OMalapero vous propose ce 11 :
(@cirillao do omalapero ma couille, c’est là que t’interviens avec ton joli 11 bien propret)

Allez l’OM !

By Stef357, rédac chef pour l’om@l’apéro et programmateur freelance pour Amstrad.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

5 commentaires sur « Jour de l’an douillette, Metz-OM 2020 ou presque… »

  1. La poussée a été longue depuis un certain Metz OM et un but du juventien Arkadiuz Clinik à la 104eme minutes…
    Mais la progéniture a vu le jour, il est bien là et c’est parfait 👍👍👍👌👌👌

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :