Les fausses notes. Actor’s studieux. OM-Montpellier : 3-1.

Les têtes d’affiches :

Mandanda 5 : Omar Sy atteint de progeria. C’est souriant, ça réjouit les plus jeunes, mais ça fait pas toujours l’affaire.

Nagatomo 3 : une face Jackie (et Michel) Chan, une autre Takeshi Kitano… meilleur pour planter ses baguettes dans les yeux d’un yakusa que pour jouer au foot. Malheureusement, n’a yÿ

Alvaro 6 : un bon Bardem… du tempérament, de la virilité, de la présence. Que demande-t-on de plus à un arrière central ?

Caleta Car 6 : toujours autant costaud et dur à bouger, notre Arnold Schwarzy a bien tenu l’axe central avec son collègue Alvaro. Il n’a laissé que très peu d’espace à son attaquante Catherine Laborde Connor version Emilia Clarke….

Gueye 8 : En 1960, un certain Jean Paul Belmondo débarque et ringardise toute une génération d’acteurs établis, et surs de leur pré carré…Messieurs Rongier, Sanson et Strootman, vous avez le bonsoir de Pape.

Kamara 8 : Notre Jamie Foxxxxxx… le Django Unchained de la Ligue 1, il toise, il lutte, il flingue. Vaudra bientôt 50 millions de dollars de plus.

Cuisance 4: comme une prestation de Richard Gere. C’est ta femme qu’insiste pour aller voir le film même si tu lui as déjà dit cent fois qu il ne sort que des merdes. Le miracle n’a pas eu lieu.

Radonjic jcv: « J’étais aware que je devais marquer mais tu vois moi je je suis moi même même si moi parfois j’ai du mal à vous faire fermez vos gueules… ».

Thauvin 7 : notre arme fatale Mel Gibson a encore frappé, une 1ere mi-temps de haut vol… La seconde fut moins époustouflante, le calibre étant peut être émoussé. On rempile quand même pour un 5eme opus ?

Pipa Benedetto 4 : notre Jim Carrey Argentin est très loin d’être un Bruce tout puissant. Il va bientôt retourner au pays pour tourner la suite d’Ace Ventura.

Les seconds rôles volent la vedette :

Payet 6 : Vexé de ne pas avoir été retenu au casting au profit de Morgan Radonjic Freeman, Denzel Washington a décidé de tourner sa propre suite de La Chute de la Maison Blanche en prenant d’assault le Congré Montpellierain. Au final son rôle d’Unstoppable c’est un air de Déjà vu. Entrée en jeu capitole.

Khaoui 7: marre de jouer la doublure de série B, il a enfin tenu un second rôle consistant en bas à gauche à côté des poubelles. C’était pas Al Pacino mais c’était plus convaincant que Katsumi. Avec son physique à la pierre palmade peut il devenir un titulaire en puissance en lieu et place de Jackie Chan ?

Strootman 5 : certes avec sa lenteur habituelle notre Fernandel nous a paru traîner sa lourde carcasse sur le terrain, mais par son expérience et son intelligence il a su verrouiller le milieu de terrain.

Germain 7 : c’est fini notre Louis de funes ne fait plus rire cette année. Il entre il claque… « ma biche et pan pan pan »…

Extra notes :

Avb 3 ou 9 ? : le metteur en scène a t’il foiré son casting en début de film, puis rectifié le tir pour ne pas sortir un navet ? Ou le scénario était d’un machiavélisme digne d’Hitchcock…? Plutôt osé de partir sur Naga, Cuicui, Pipa, en mode trois petits cochons, pour finir en version trois mousquetaires, avec Kahoui, Payet et Germain… Bon. Comme le conte se finit bien…

Aké 9 : très bon match dans le rôle de figurant dans le public… Experience à renouveler… Il ne rentre pas, on marque et on gagne… CQFD

Balerdi non noté : Jean Lefevre alias Pithivier reste sur le banc… Cela a évite à Mlle Frappart de signaler un penalty contre nous… « j’ai glissé chef ! »

Simon Ngapan-machin-truc non noté : tel Macaulay Culkin il promettait pour l’avenir mais n’a jamais réellement percé. Comme l’acteur il finira camé et fauché.

Pelé non noté : l’albatros ou plutôt freddy krugger arrivera t’il à jouer un match cette saison ? Les griffes de l’ennui.

Laborde et Delort 6 : n’en déplaise à leur Producteur Laurent Weinstein de la Paillade, le duo de tontons flingueurs Montpellierain avait plus des airs de Nicolas Cage que de Jason Statham. Faut se rendre à l’évidence, le cinéma d’action muet n’est pas encore un genre à part entière.

La Var 10 et Stéphanie de Lyon 10: encore bien encrés dans un cul comme un rocco en chaleur, la paire magique a essayé de nous la mettre à l’envers … mais nous, on ne fait pas de DP anal, on est éduqués : nous les marseillais.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Les fausses notes. Actor’s studieux. OM-Montpellier : 3-1. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :