Les fausses notes. Retour en enfer. OM-Lens : 0-1.

Les titulaires amorphes :

Mandanda 4 : Fusillé comme un vulgaire Trévisan sur le but de Banza. Ohé ohé capitaine de l’OM abandonné.

Sakai 2 : le Tyrone Mears japonais a tout fait à l’envers comme dans un film de Christopher Nolan. Hiroshima mon amour où es tu ?

Balerdi 2: le Christanval du pauvre enfin si ça existe. Des pertes de balles d’anthologie, un côté suicidaire en plus.

DCC 5 : Tu prends Van Buyten, tu le confies au rouquin, tu as Delfim.

Nagatomo 2: la reincarnation du grand Kodji Nakata, comme lui il oublie la balle mais sans l’excuse de la neige.

Rongier 3: Wilson Oruma sans la frappe de balle. Un gros volume mais incapable de faire une passe à trois mètres et encore moins de cadrer une frappe.

Gueye 3 : on pensait tenir notre Pogba, on a retrouvé notre Imbula ce soir. Pas envie d’accabler le petit qui s’est noyé dans le marasme ambiant. A la casa dEl Pape’l.

Sanson 2 : Lucas Silva était lent et inutile, Morgan relève le challenge de lui redonner ses lettres de noblesse. Et puis Lucas il a joué au Réal avec Ramos lui… Pas à Aston Villa avec un faux Trezeguet…

Germain (le fils) 3 : Tu prends Germain, tu le confies au rouquin, tu as Germain.

Benedetto 1 : virevoltant comme le Condor, habile comme Gimenez, technique comme Samassa, combatif comme Salim Arrache… Entre ici Dario au panthéon des grands attaquants olympiens…

Thauvin 3 : a envoyé son coiffeur jouer à sa place ce soir… On n’avait plus vu ça depuis Balotelli… A moins que c’était Rami…?

Les remplaçants neurastheniques :

Payet 1 : devait choisir entre le salaire et la silhouette d’Apruzesse.

Perrin 4 : c’est une Aloé/Sparagna en puissance, niveau ligue 2… comme l’équipe. Au moins lui se bat.

Radonjic 3: tu échanges un poulet sans tête contre un poulet sans tête: le N’jie du pauvre.

Khaoui 4 : l’arme secrète du coach. Celle qu’on sort quand la situation est désespérée. Un erzats de Ben Arfa repositionné latéral gauche pour rire.

AVB -10: le plus surcôté des entraîneuses portugaises comme l’était Garcia, les buts en moins. Tu bois jusqu’à la lie mais sans l’ivresse.

JHE error 404 : sa beuglante après le match de Nîmes à eu l’effet d’un pet de nonne sur la motivation et l’état d’esprit des joueurs. On n’avait plus vu un Président aussi peu influent sur ses joueurs depuis Dassier.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

2 commentaires sur « Les fausses notes. Retour en enfer. OM-Lens : 0-1. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :