Fausses notes. Parés de rouges pour la Saint Valentin. Bordeaux-OM :0-0.

Les cupidons :

Mandanda 6 : quand on couche avec quelqu’un pendant 13 ans, c’est un peu moins fun, un peu moins passionnel, mais au moins l’autre sait comment faire plaisir. Un bon petit coup de rein, et au dodo Maman.

Lirola 7 : Latin lover choppé sur Tinder. Bien en jambes, la danse dans le sang. Il n’est pas jojo, mais c’est lui qui pécho à la fin du bal.

Balerdi 2 : fébrile comme un puceau lors de son premier rencard. Ejaculateur précoce rentré au vestiaire avant les autres pour changer son slip.

Kamara 6 : dire je t’aime avec des fleurs. Bouba tu es la rose achetée en dernière minute à un vendeur ambulant pakistanais qui nous sauve la soirée.

Nagatomo 4 : même avec un filtre d’amour tu peux pas tomber in love d’une cougar qui a le dentier qui se décolle à chaque fois qu’elle te sourit.

Gueye 6 : un peu perdu parmi les Bordelaises au début, il a su faire jouer son gros membre en deuxième période pour combler les trous. A de l’avenir dans le métier.

St Valentin Rongier 5 : le blondinet chétif, on se moque de lui, mais il est capable de grimper la grande Rita, et même sans payer !

Cuisance 2 : l’amour de vacances, celui qui dure quelques jours voire quelques semaines… Mais tu te rends vite compte que tu es avec faute de mieux… Et tu finis par vite l’oublier…

Thauvin 4 : c’était le soir idéal pour conclure. Il était passé chez le coiffeur, avait mis son boxer porte bonheur et son after shave. Mais au moment d’emballer il nous a fait le coup de la panne.

Germain 3 : non Valere ! On le sait que tu aimes L’OM mais l’amour ne peut être unilatéral… Non vraiment, reprend ton bouquet de roses, il vaut mieux que tu nous oublies…

Benedetto 1 : « Admettons que tu vis tes dernières heures, que tout est perdu, tu penses qu’il y aurait moyen de conclure nous deux ??? Ça veut dire qu’éventuellement, si tu étais au bout du rouleau, on pourrait envisager de conclure ???? ».

Les poetics lovers :

Larguet 3 : t’avais pensé à la musique, aux bougies, aux menottes, à l’huile de massage… Mais lorsque le grand moment est arrivé t’avais plus qu’une capote percée en poche…

Ntcham 5 : du lourd, de la caisse qui luit, du baby chui un lover, mais après 5 pastis, t’as une demi-molle.

Perrin 5 : pourquoi aller flirter avec la nouvelle jolie voisine argentine lorsque t’as déjà une belle jeune femme dévouée et aimante à la casa ? La fidélité en amour ça paye.

Dieng non noté : Pas facile de draguer quand t’as pas encore mué. Il nous avait pourtant bien chauffé au premier flirt et on se languissait de le retrouver pour voir si il allait tenir ses promesses et nous envoyer au septième ciel. Ne couche pas le deuxième soir.

Extras notes :

MR Brisard 10: l’ex que tu rappelles après une rupture sentimentale pour te changer les idées. Elle n’avale pas mais c’est toujours mieux qu’une partie solo. En revanche le réveil est abrupte quand tu t’aperçois qu’en plus de t’avoir fait les fesses dans ton sommeil elle t’a chouravé ton porte-feuille et tes clés de bagnoles.

Payet non noté : quelle belle soirée de la St Valentin, avachi sur le canapé à se goinfrer de chocolats Jeff de Bruges en regardant 50 nuances de grecs. Attention. Dimitri un a la fois !!!!

Jackenri eros 1 : « Allo ma chérie, tu rentres quand ? N’oublies pas que j’ai réservé le resto !!! Comment ça tu me quittes ??? Pourquoi tu m’insultes ???? ».

Longoria 5 : « Adopte un glabre. Zé soui un bon coup yé vous assoure ! » Sprotch. « Ah merde, j’ai jouté ! »

Bordeaux 2 : un prout feutré quand t’es coincé avec ta chérie dans un ascenseur le soir de la Saint Valentin. Tue l’amour…

Costil 5 : « Renatooooooo, Renatooooooo, où tu as mis mon kimonooooo ??? »

Laure Bouleau 10 : coup de cœur de la Saint Valentin. OK c’est une parisienne mais on aurait bien voulu que Canal place une camera isolée sur elle pendant tout le match. Apéro, Bouleau, magnifico.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Fausses notes. Parés de rouges pour la Saint Valentin. Bordeaux-OM :0-0. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :