Avant match. OM-Clermont. L’amour volcanique.

L’état de forme des protagonistes :

Après être venu à bout plus ou moins difficilement d’Angers et de Metz, l’OM poursuit son tour de France des mal classés en accueillant le promu Clermont. Les Olympiens ont ainsi l’occasion d’accroître leur avance sur certains de leurs poursuivants (Lens, Lille et Lyon n’ayant pas fait mieux qu’un nul hier), en attendant de connaître le résultat des autres (Monaco, Rennes, Strasbourg et Nice). Si dans le jeu l’équipe de Sampaoli n’est pas toujours convaincante, enchainer un troisième succès de rang, pour la seconde fois de la saison après Saint Etienne, Monaco et Rennes, n’aurait rien d’anodin. Cela validerait les choix actuels du coach, en dépit des remises en causes dont il fait l’objet en interne et en externe, et confirmerait que tout un club est tourné vers un seul objectif : accrocher une place sur le podium et se qualifier en Ligue des Champions l’an prochain.

De leur côté, les actuels quinzièmes de Ligue 1 se sont imposés lors de leurs trois derniers matchs contre Rennes (2-1) et à Nice (1-0), rien que ça, avant de chuter à domicile face à Saint Etienne lors de la dernière journée de championnat (1-3). Difficile de prédire si l’équipe de Pascal Gastien se hissera à la hauteur de l’événement ce soir, mais l’opportunité de briller en prime time au stade Vélodrome, où l’OM a souvent peiné à s’imposer cette saison, pourrait pousser les joueurs de Clermont à se transcender.

Le passif récent :

Au match aller, l’OM était parvenu à se défaire de leurs adversaires par le plus petit des scores sur un terrain détrempé par la pluie (victoire 1-0). Under avait offert les trois points à son équipe d’une frappe enroulée du gauche soyeuse dont il a le secret. Dieng avait vendangé une belle opportunité face à Desmas sur un service de Guendouzi, et Milik avait vu sa reprise de la tête sur une centre de Payet fracasser la barre transversale du gardien clermontois. Clermont avait dans l’ensemble plutôt bien résisté et s’était même offert une grosse occasion de but par Allevinah, dont la frappe à bout portant avait été bien repoussée par Lopez.

Les coachs :

Après les victoires à Metz et face à Qarabag on aurait pu penser que l’entraîneur argentin se serait offert une semaine plutôt tranquille. Hélas, à l’OM même quand tout va bien tout va mal. Et il s’en est suffit d’une déclaration de Milik après son but en Lorraine, d’une nouvelle manifestation publique de mécontentement de la part de ce dernier après sa sortie du terrain contre les azeris, puis d’une réponse assez forte de Sampaoli à son attaquant en conférence de presse pour que le volcan Phocéen endormi se réveille. Bien évidemment tous les médias et les supporters se sont immédiatement emparés d’une polémique naissante qui ressemble finalement à une tempête dans un verre d’eau. Chacun semble se sentir obligé de prendre fait et cause pour l’un ou pour l’autre, alors qu’il est évident que Sampaoli a besoin de Milik comme Milik a besoin de Sampaoli. Et que l’OM a grand besoin que l’un et l’autre parviennent à s’entendre en bonne intelligence au moins jusqu’à la fin de la saison. Il sera toujours temps de prendre des décisions ensuite. On compte également sur Longoria pour éviter que l’éruption volcanique qui couve entre les deux hommes ne transforme l’OM en Pompéi.

Pascal Gastien n’a sûrement pas autant de problèmes que son homologue marseillais pour gérer les égos de son vestiaire et l’entraîneur clermontois a pu se concentrer sur l’essentiel pour préparer ce match. Il sait que son équipe devra sans doute lutter jusqu’au bout pour accrocher son maintien et ne déviera pas de sa ligne de conduite qui permet à Clermont de continuer à croire en ses chances d’enchaîner une deuxième saison consécutive en Ligue 1 l’an prochain.

Les effectifs :

Pour cette rencontre, Sampaoli a fait le choix de laisser Amine Harit et Konrad de la Fuente dans les tribunes. Cela s’explique par le retour de Dieng et Gueye de la CAN, ainsi que par les rentrées de Rongier et Henrique dans le groupe. Sans doute un choix lié à la forme du moment et à la volonté du coach argentin de redonner une chance à Henrique. Et peut être aussi une volonté d’envoyer un message à Harit, à KDLF et aux autres : il va falloir en faire plus dans les semaines à venir pour garder sa place dans un groupe désormais élargi suite aux arrivées de Kolasinac et Bakambu. Pour ce match, on aimerait bien revoir le 4-4-2 losange mis en place contre Angers. Et même si Sampaoli a indiqué cette semaine que Kolasinac n’etait pas forcément encore prêt à endosser un costume de titulaire, les dernières prestations de Luan Peres au poste de latéral gauche devraient l’amener à y réfléchir.

Du côté clermontois, on devrait en principe retrouver un système classique en 4-3-3. Il faudra se méfier de Gastien, véritable maître à jouer du onze auvergnat. Guendouzi et Rongier devraient pouvoir s’occuper de son cas et tenter de réduire son influence sur le jeu de son équipe. Bayo et Da Cunha seront également à surveiller du fait de leur puissance et vitesse de course. Enfin comme d’habitude, l’OM devra prendre garde sur coups de pieds arrêtés puisque Clermont est une équipe physique et dangereuse sur ces phases de jeu.

Les enjeux olympiens de la rencontre :

-Savoir si l’animation offensive du match contre Angers peut être autre chose qu’un one shot.

-Faire gronder de plaisir le volcan du Vélodrome.

-Voir Sampaoli et Milik fumer le calumet de la paix après une victoire décrochée sans traces de pneus Bibendum dans le calbute.

-En voiture Simone, et laisser nos poursuivants dans le rétroviseur.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Avant match. OM-Clermont. L’amour volcanique. »

  1. Nickel !!!
    Il faut profiter de cette série de matchs contre les mals classés pour définitivement distancer Nice… Sachant que se profile un Strasbourg-Nice à la prochaine journée…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :