Analyse d’avant match. Brest-OM : Garder le cap.

Suite au succès probant obtenu face à Reims en ouverture du championnat (4-1), l’OM se déplace ce soir en terre armoricaine pour essayer de confirmer ses bonnes dispositions. Alors que des doutes légitimes accompagnaient l’équipe de Tudor avant son entrée en lice en ligue 1, ce succès inaugural a permis d’éteindre le feu qui couvait.

Il faut dire que les olympiens se sont montrés plutôt séduisants dans leur 3-4-2-1. En particulier durant les 25 premières minutes menées tambour battant face aux rémois. Un jeu direct, de l’engagement, quelques bons mouvements collectifs en particulier sur les côtés et de belles satisfactions individuelles (Tavares, Clauss, Rongier, Suarez…), le bilan de ce premier match a du plaire à Tudor. Ce résultat a en tous cas redonné confiance aux supporters présents au Vélodrome, lesquels avaient été privés trop souvent l’an dernier du goût de la victoire. Balayant d’un revers de main les sifflets à son encontre descendus des tribunes avant le coup d’envoi de la saison, Igor Tudor a tout de même souligné après le match une baisse de régime de son équipe en seconde période en dépit des deux buts marqués. Face aux brestois, l’ogre des Balkans voudra certainement voir si ses joueurs seront capables de montrer davantage de constance dans leur performance.

Pour cette seconde rencontre, l’OM pourra notamment compter ce soir sur les débuts de sa dernière recrue Alexis Sanchez, même si ce dernier pourrait débuter sur le banc. L’arrivée d’El Nino Maravilla est incontestablement un très gros coup médiatique réalisé par Pablo Longoria. Reste à voir comment Tudor parviendra à intégrer l’ancien buteur d’Arsenal, Barcelone, Manchester et l’Inter à son collectif pour en faire l’un des fers de lance de son armada offensive. Les débuts d’Alexis Sanchez sous les couleurs olympiennes seront forcément attendus et scrutés avec curiosité.

Pour se défaire de l’équipe brestoise de Der Zakarian et de son 4-4-2, il est probable que Tudor choisisse de reconduire le onze de départ qui a donné satisfaction contre Reims. Payet, capitaine abandonné, pourrait ainsi à nouveau commencer la rencontre sur le banc au profit de Gerson et Under. Tout comme Veretout au milieu de terrain afin de récompenser la bonne prestation initiale de la paire Rongier-Guendouzi. En pointe, Milik devrait avoir l’occasion d’enchaîner pour essayer de retrouver le chemin des filets et la confiance. Évidemment Brest essaiera de profiter des espaces laissés dans le dos de Clauss et Tavares. Il sera donc particulièrement intéressant d’observer le comportement défensif des olympiens, domaine dans lequel des interrogations demeurent.

L’an dernier l’OM avait su se montrer quasiment intraitable à l’extérieur ce qui lui avait permis de finir sur le podium en fin de saison. Ce serait une excellente chose pour le club que l’histoire se répète.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

4 commentaires sur « Analyse d’avant match. Brest-OM : Garder le cap. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :