Avant match. OM-Nantes : une soif de victoire.

Igor Tudor est un entraîneur exigeant. Cela tombe bien les supporters de l’OM le sont également. Après une première sortie encourageante soldée par un large succès face à Reims, l’OM a livré une performance fade comme une bière sans alcool face à Brest. Résultat, un score de parité plutôt flatteur pour les olympiens (1-1). Rongier et ses coéquipiers auraient en effet pu repartir du Finistère avec les fesses bien rouges tant l’OM a été incapable de mettre en place le jeu demandé par son entraîneur ce soir là. On attendait des progrès défensifs. On a vu une équipe souvent déséquilibrée en difficulté pour défendre collectivement. On attendait une animation offensive à la hauteur des 25 premières minutes du match contre Reims. On a vu un milieu de terrain incapable de se défaire du pressing brestois, de multiples erreurs techniques et une absence de connexion entre les trois attaquants du système tudorien. Un match pénible, frustrant à oublier en quelque sorte. Comme une soirée Tourtel dans un pub irlandais.

Pendant que Pablo Longoria continue de jouer à Football Manager pour offrir à son nouvel entraîneur un effectif le plus complet possible au regard de ses besoins, Igor Tudor essaye pour sa part de mettre en place progressivement son style de jeu direct et basé sur le pressing. Si le fait de vouloir se projeter rapidement vers l’avant est louable, l’OM a encore tendance à se précipiter dans la construction du jeu et à rendre bien trop rapidement le ballon à son opposant ce qui l’expose immanquablement aux contres adverses. Quant au pressing coordonné en zone haute, on en a vu pour l’instant uniquement des bribes. La faute probablement à la préparation physique à digérer, aux caractéristiques individuelles de certains joueurs ou aux manques de repères collectifs. En somme on est encore bien loin de la soirée mousse qui fait soi disant fureur dans les nuits festives de Zagreb.

Ces aspects essentiels du jeu de l’OM version 2022/2023 sont les points principaux sur lesquels les marseillais vont devoir afficher le plus rapidement possible des progrès notables, surtout s’ils espèrent contrarier les Nantais qu’ils défient aujourd’hui au stade Vélodrome. Malgré la présence de l’inénarrable Waldemar Kita à sa tête, Nantes est une équipe plutôt bien organisée ayant connu peu de changements à l’intersaison et capable de poser des problèmes à de nombreuses équipes, y compris la notre. Balayés par le PSG lors du Trophée des Champions (0-4), les Canaris ont ensuite enchaîné par deux nuls à Angers (0-0) puis face à Lille (1-1). Ces résultats peu concluants et des tensions liées au mercato ont échauffé les esprits nantais ces derniers jours, en particulier celui de son bouillonnant entraîneur qui a cherché du coup à renvoyer la pression dans le camp marseillais. Antoine Kombouare, qui n’aime rien tant que jouer un mauvais tour à l’OM dès qu’il en a l’occasion, a choisi jusqu’à présent d’aligner un 3-5-2, schéma qu’il pourrait reconduire une nouvelle fois.

Pour se sortir du piège tendu par le Kanak et renouer avec l’ivresse du succès, l’OM serait bien inspiré de retrouver de l’allant, de la détermination et du peps dans son jeu. Ouvrir le score serait évidemment idéal, à condition de ne pas s’arrêter de jouer ensuite pour vomir son quatre heure sur le bord de la route. On compte également sur Tudor pour trouver cette fois ci les bons ingrédients au niveau de son coaching, que ce soit dans la constitution de son onze de départ ou dans ses changements en cours de partie. Après quasiment deux mois passés à entraîner ses joueurs, il est temps de nous montrer de quel houblon est fait le croate. Avant que l’orge n’éclate à nouveau dans le ciel azur et pour s’eviter un gros malt de tête.

Igor pas aimer défaite, O.M non plus.

Publié par guigslamangouste

Citoyen du monde, accroc depuis au moins 30 ans à l'OM. Ce club représente pour moi un concentré d'émotions irrationnelles. Un vecteur de rassemblement par delà toutes les origines, classes sociales ou frontières. Collectivement on va toujours plus loin que seul.

3 commentaires sur « Avant match. OM-Nantes : une soif de victoire. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :