Ghost Dogues

Au suivant, au suivant…

Quel bonheur de se réveiller apres une nouvelle victoire, et de contempler ce magnifique début de championnat. Sur le plan comptable, c’est inespéré, surtout en repensant à tous les changements opérés durant l’intersaison. 6 victoires et un nul en 7 journées, performance historique selon Opta. Ce matin, il y a des sourires dans mon café et de la gaieté sur mon visage… Je prends vraiment mon pied !

Quel bonheur de se réveiller après une nouvelle victoire et de contempler ce magnifique début de championnat. Sur le plan comptable, c’est inespéré, surtout en repensant à tous les changements opérés durant l’intersaison. 6 victoires et un nul en 7 journées, performance historique selon Opta. Ce matin, il y a des sourires dans mon café et de la gaieté sur mon visage… Je prends vraiment mon pied !

Je sais, je me répète, mais c’est tellement agréable à écrire. J’espère que vous prenez autant de plaisir à le lire et le relire, car c’est très fort ce que nous sommes en train de réaliser. D’ailleurs, quand on gagnera contre Lyon ou Paris, je ferai cette fois un article avec un seul emoji (🖕) répété à l’infini sur 36 pages…. Mais nous n’y sommes pas encore.

Quel bonheur donc! Surtout après un début de match raté. On se demandait comment cette équipe réagirait quand elle serait mené, et on a vu. Tudor a tranché dans le vif, et a opéré sans attendre les changements qui s’imposaient. Et l’équipe s’est remise à l’endroit en montrant le caractère nécessaire pour renverser cette situation mal embarquée. Nous sommes allés chercher la victoire en affichant les forces de notre mentalité, ce qui laisse entrevoir de belles promesses pour la suite des festivités.

En imposant un défi physique et un gros pressing d’entrée, Lille nous a fait déjouer pendant les 20 premières minutes, et a logiquement ouvert le score. Mais on ne les a plus vu ensuite. Ghost dogues. Nous étions seuls sur le terrain, face à un mur. Et il a bien fallu user de tout notre talent et notre patience pour parvenir à y former quelques fissures.

En vrac:

  • il faudra m’expliquer comment il est possible que nous ressortions de ce match, dominé de la tête et des épaules pendant 70 minutes, avec 5 cartons jaunes pour un seul côté nordique.
  • Un premier but marqué sur une action de toute beauté. Récupération de Gueye, chevauchée fantastique d’Harit, qui se joue du lillois, et lance parfaitement Under. Remise sans contrôle entre une forêt de jambes adverses pour Sanchez, qui plante dans les filets ce ballon légèrement donné en arrière. C’est fort. C’est beau. C’est rapide. Et qu’est ce que c’est bon… #igortudorjadore
  • Alexis Sanchez, c’est Jean Dujardin dans The Artist. Évidemment, l’OM n’a pas le même visage avec ou sans lui. Dès qu’il est là, la vie devient plus simple et l’efficacité se conjugue avec la classe.
  • Une grosse activité d’Under, sans doute son meilleur match de ce début de saison, tandis que Guendouzi a été égal à lui-même, c est à dire vaillant et généreux dans l’effort.
  • Payet n’a pas joué. Mais vu qu’on a gagné, et qu’il jouera mardi selon un planning que Tudor lui a expliqué, il n’y a pas lieu de polémiquer.
  • Tavares n’a pas de doublure digne de ce nom, et il sera compliqué de le faire souffler, Kolasinac étant si approximatif sur le côté, et tellement rassurant dès qu’il repasse au centre.
  • La blessure de Gigot ( quel plaisir a-t-il du prendre en nous plantant ce but) risque de poser problème au moment de composer la défense mardi, puisque Mbemba est logiquement suspendu. Pour l’heure, nous avons Bailly et Kola, et la question est de savoir qui sera le troisième larron. Balerdi, dont la sortie à la 25*minute, sous les sifflets risque de laisser des séquelles dont il n’avait déjà pas besoin? Ou le jeune et inexpérimenté Touré, qui prend un carton 8 secondes après son entrée, et qui est un talent à polir, à accompagner, mais qui n’est sans doute pas encore prêt?

Nous voici à présent prêts à nous projeter sur la compétition européenne qui continue ce mardi. Mais en attendant, je regarde le classement et je repense aux belles séquences que notre équipe nous a proposé. C’est encore un peu brouillon parfois, bien sur, et il faudra aussi tirer les leçons des 20 premières minutes de ce match pour éviter que cela se reproduise. Mais c’est tellement plaisant quand c’est bien exécuté !

Savourons tous ensemble ce début de compétition. A titre personnel, je me délecte de les regarder jouer. Vivement les prochains matchs: nous saurons recevoir, et nous saurons donner, à n’en pas douter ! L’histoire ne fait que commencer, et on peut vous en faire voir de notre grosse sérénité !

Au suivant, au suivant….

4 commentaires sur « Ghost Dogues »

  1. Quel plaisir de lire ton anal un lendemain de victoire
    Quel plaisir de lire ton anal un lendemain de victoire
    Tout y est dit.
    Dommage que Touré ne puisse pas jouer la younth league pour se polir
    Quel plaisir de lire ton anal un lendemain de victoire

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :