Dans la tête de Noël Le Graët

Pleased to meet you, hope you guess my name… Tout le monde me critique mais personne ne me connait vraiment. Je suis Noël. Joyeux Noël, bons baisers de Fort-de-France. Bons baisers de Paris, de Moscou, de partout dans le cou. Bons baisers de Doha dans l’anus surtout. Vous êtes vachement bien roulée, je vous mettrai bien dans mon lit !* Putain, faut que je rentre vite à la fédération moi, ou à l’hôtel, c’est pareil. C’est dur d’être ici.

(10 minutes plus tard)

Bonjour, je suis joyeux Noël. Oui, ça va mieux, merci. C’est qui ce type qui me regarde fixement? Je sais c’est compliqué de me joindre, la jolie nana d’Amnesty me l’a dit aussi. Au début je ne répondais pas à ses appels, jusqu’à ce qu’ils débarquent devant la fédé en convoquant la presse. J’ai bien été obligé de les recevoir en urgence, cinq mois plus tard** pour les entendre. Je n’ai rien écouté, mais elle avait une si jolie bouche. C’est fou les films que je me suis fait pendant une heure et demi. A la fin, j’avais le kamasutra dans la tête et je lui ai dit: « Bonjour. Je suis joyeux Noël, mais venez dîner chez moi ce soir*, et je serai la Greta Thunberg des Droits de l’Homme ». Sans les nattes, évidemment, ce n’est plus de mon âge.

Je suis Noël le Graët. Bonjour. C’est qui ce type qui me regarde fixement? Mes anciennes collaboratrices ont toujours dit que dans la vie il valait mieux avoir des remords que des Le Graët. C’est un peu con, alors j’ai toujours fait en sorte qu’elles aient les deux. Je sais, c’est compliqué de me joindre. En dehors de pornhub, je ne prends plus mon smartphone avec moi. Déjà, je ne sais même pas écrire de SMS**( ah ah, je me suis bien foutu de votre gueule avec cette histoire. C’est mon avocate qui m’a conseillé de dire cette connerie dans la presse quand So foot a sorti son enquête. Plus c’est gros, plus ça passe, comme je dis toujours après avoir pris ma petite pilule bleue miracle.) Et puis, il faut bien se dire les choses: aujourd’hui je ne reçois plus beaucoup de coup de téléphone. A la fédé, plus personne ne prend soin de m’appeler. Ils font ce qu’ils veulent, je ne gère plus rien*. C’est la fête à la fédération. Il n’y a guère plus que la ministre qui connaisse encore mon numéro, mais là encore ce n’est pas évident. Elle m’appelle en facetime et pendant qu’elle m’engueule je l’imagine vêtue de latex en train de me fouetter les fesses. Une fois, il y a même un  » fais moi mal Amelie! » qui m’a échappé. Putain, elle a éteint la caméra, j’avais de la bave sur toute la bite !

(10 minutes plus tard)

Bonjour. Je suis grabataire Noël. Oui, cela va mieux, merci. C’est qui ce type qui me regarde fixement? Personne ne me connait vraiment. Certains disent que je saute sur tout ce qui bouge*, alors que je préfère les blondes, donc si ça vous dit*… Vous serez ma belle des champs. Surtout que vous avez les mêmes dents que lui avant.

Tout le monde m’a critiqué quand j’ai refusé que les joueurs portent le brassard « one love », mais ce n’est pas l’histoire de vexer le Qatar qui m’a freiné, mais bien le message. Un amour… J’ai un problème avec la monogamie, mais je me soigne. Tant que je suis loin de chez moi et de ma monoga-mamie, tout va bien. Alors pour me rattraper j’ai envoyé ça à tous les clubs amateurs, mais là aussi ça n’allait pas, et on s’est encore foutu de ma gueule. Je ne vois pas où est le problème. On peut aussi faire des distinctions entre les amateurs et les gens rémunérés. Par exemple en France, je mets des capotes avec les professionnelles et pas avec les autres, et cela ne crée pas de scandale… Et puis, presque tous les pays à l’initiative de ce bracelet ont été éliminé** Qui c’est qui avait raison? Et c’est qui ce type qui continue de me regarder fixement?

Bref, j’en profite. Ce sera peut être l’une des 2 ou 3 dernières coupe du monde en tant que Président d’une fédération de football. Un sport dans lequel le phénomène raciste n’existe pas, ou peu** ! Un sport qui permet de dire que le racisme dans le stade et l’homophobie en tribune, ce n’est pas la même chose !** Un sport dans lequel on peut déclarer que des agents condamnés pour escroquerie sont des types bien**, et que les arbitres qui ont bizuté un collègue en le suspendant dans le vide ont eu un geste malencontreux**. Bref, le foot à l’ancienne quoi ! Des bananes, des cris de singe, ooooh hisse enculé, match nul: un partouze, et passez moi un autre mouchoir, il faut encore que j’aille pisser.

( 10 minutes plus tard)

Bonjour. C’est qui ce type qui me regarde fixement? Je suis Noël Graët, l’ami de Jean Michel Aulas. Oui, cela va mieux, merci. En tout cas, pour moi cela va mieux, pour lui c’est pas la joie. Je l’ai invité à venir passer quelques jours à Doha pour qu’il voit ce que c’est une équipe qui gagne un match. Putain, entre lui et moi, vous mettez vraiment n’importe qui à la fédération. Faut pas non plus s’etonner qu’on fasse n’importe quoi. Tout le monde nous élit, et pourtant tout le monde nous connaît. Bonjour. En définitive, les gens qui votent ont l’âme aussi légère que mes couilles. C’est dire…

Bonjour. C’est qui ce type qui me regarde fixement? Je sais, c’est compliqué de me joindre. Surtout de me joindre par les deux bouts. J’attendais la ministre pour l’ouverture de la coupe du monde, mais ils n’ont rien trouvé de mieux que de m’envoyer Darmanin. J’étais tellement déçu. Ce n’est pas comme ça que l’on nourrit un homme.

Bon, je vais sortir maintenant. Cela fait au moins deux heures que je me parle dans le miroir. Oui, cela va mieux, merci. Bonjour, je suis Noël, joyeux Noël, pas baisé depuis la France. C’est qui bordel ce type qui me regarde fixement?

* citations issues de l’enquête de So foot

** déclarations dans la presse

3 commentaires sur « Dans la tête de Noël Le Graët »

  1. Du Grand n’importe quoi, mais c’est pas nouveau, ça fait même un moment que ça dure! La corruption est tellement installée est naturelle, (les valises de biffetons c’est à chaque petit gueleton, sous la table, ça se voit pas sur les photos…)

    Bref, aucune retenue dans la connerie, le mépris, la dégueulasserie, Palpatine à côté c’est un chaton..

    Rebref, je m’éclate toujours autant à te lire, là c’est du niveau des écoutes secrète…. J’oserais même dire que t’as fais plus fort, t’as réussi à entrer dans la tête à Nôel, et ça, fallait oser. Merci de nous avoir fait découvrir les méfaits de la sénilité en caméra embarquée!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :