L’O.M. enchantée

C’est une petite musique, légère et entraînante, dont on ne se lasse pas. C’est un refrain que l’on chante en chœur, en y mettant toute son ardeur, better, faster, stronger. C’est un baiser déposé sur le front d’un enfant. La rencontre avec un être aimé. Une caresse sur la peau. Une aide dans un moment critique. Le spectacle du clair de lune. Une promenade en mer à la voile. Et c’est le frisson devant la beauté…

C’est un sourire qui dessine notre visage, en posant nos vieilles carcasses sur le lit. C’est un concert qui se termine, et des mélodies qui continuent de fleurir dans la tête. C’est une maison bleue et blanche, adossée au boulevard Michelet: « on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là, ont jeté la clé. »

C’est Igor, le chef de l’orchestre, et les joueurs des instruments si bien orchestrés. Une parfaite harmonie entre les instruments à vent et les instruments arrière. C’est un rythme endiablé, et le besoin insoutenable de danser. C’est la fièvre du milieu de terrain, et des percussionnistes des grands soirs. Ce sont des sentiments en fanfare, et l’ivresse d’une autre victoire.

C’est un nouveau match parfaitement maitrisé. C’est une équipe qui n’a jamais douté, même quand les autres ont marqué. Pas une vague. Pas un souffle. Seulement la froide certitude de nos forces: je vais te briser. Je vais te baiser. Je vais t’en faire voir de la sérénité et même te laisser un certain goût de verre. Et ce bouquet de buts, comme un bouquet de nerfs.

C’est tellement jouissif à regarder. C’est l’O.M., et c’est d’abord une équipe. C’est un collectif que chacun parvient, avec sa volonté et ses qualités, à sublimer. C’est l’effort qui finit toujours par payer. Ce sont des solistes au service des autres, et un autre monde qui commence à briller. C’est un manège rodé et des supporters enchantés. C’est vraiment très beau quand on y pense, le lendemain matin en buvant son café. C’est un croissant parfaitement beurré, quand le soleil est en train de se lever. C’est l’O.M. d’aujourd’hui, et c’est l’envie de croquer dedans à pleines dents, et à pleines bouchées.

4 commentaires sur « L’O.M. enchantée »

  1. Tudor a su faire fructifier les deux victoires avant la CDM contre Lyon et Monaco. Le jeu collectif de l’équipe n’a jamais été aussi bien huilé cette saison. Physiquement et mentalement nous sommes dans une période très faste. Que va t’on devenir si nous n’avons plus rien a critiquer ?? 😜

    Aimé par 1 personne

  2. De L’OM en chantier à L’OM enchanté…
    Où quand les tractos sont devenus des dragsters…
    Où quand le macon sans formation est devenu un contremaître respectable et respecté…
    Allez L’OM…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :