Les fausses notes. OM/Rennes, Reporté! Les nuls se neutralisent…

Fausses notes spéciales étalages de trous de balles… Ass hole show for US people. Jhe 10/10 : La perfection ! Je met le feu, et je m’offusque que ça prenne… Je me gaufre en long, en large et en travers dans tout ce que j’entreprends depuis des années, et je demande qu’on me laisse travailler.Lire la suite « Les fausses notes. OM/Rennes, Reporté! Les nuls se neutralisent… »

Les fausses notes. Un jour mon prince viendra… Monaco-Om : 3-1.

Les têtes couronnées : Mandanda 4 : le premier but monegasque a eu l’effet d’un baiser de prince charmant sur notre blanche neige. Steve avait aujourd’hui non pas 7 nains mais 7 mains, puis 5, puis 3, puis 1 puis aucune… Sakai 5 : match sérieux de Mulan sur son côté gauche, la fameuse murailleLire la suite « Les fausses notes. Un jour mon prince viendra… Monaco-Om : 3-1. »

Les fausses notes. Retour en enfer. OM-Lens : 0-1.

Les titulaires amorphes : Mandanda 4 : Fusillé comme un vulgaire Trévisan sur le but de Banza. Ohé ohé capitaine de l’OM abandonné. Sakai 2 : le Tyrone Mears japonais a tout fait à l’envers comme dans un film de Christopher Nolan. Hiroshima mon amour où es tu ? Balerdi 2: le Christanval du pauvreLire la suite « Les fausses notes. Retour en enfer. OM-Lens : 0-1. »

Les fausses notes. Les meilleures blagues sont les plus courtes. OM-Nîmes : 1-2.

Après une défaite nous supporters n’avons jamais vraiment le cœur à la gaudriole. Pourtant à l’OM à l’apéro nous avons pris le parti d’habitude d’accompagner ces moments désagréables voire douloureux avec un peu de légèreté et une touche d’humour décalé. C’est l’objectif des fausses notes. Seulement hier nous avons non seulement vu l’OM s’incliner faceLire la suite « Les fausses notes. Les meilleures blagues sont les plus courtes. OM-Nîmes : 1-2. »

Les fausses notes. C’est arrivé près de chez vous. Psg-Om : 2-1.

Killing in the name : Mandanda 4: victime expiatoire de l’unabomber. Trop passif sur la tête d’Icardi qu’il arrête en reculant, il n’a pas survécu à la déflagration. Sakaï 7: Comme Isseï Sagawa, Hiroki à dévoré toute l’aile droite avant d’attaquer la gauche. On aimerait voir plus de mordant dans la ligne supérieure. Alvaro 4Lire la suite « Les fausses notes. C’est arrivé près de chez vous. Psg-Om : 2-1. »

Les fausses notes. Bœuf bourguignon sauce vegan. Dijon-OM : 0-0.

Les plats de résistance : Mandanda 5 : biscuit choco bjorg ; on les emmène le matin au cas où même si on sait qu’on va pas les bouffer. Aucun goût, aucun intérêt. La boite est jolie, c’est vrai. Sakai 5: Soyu et wasabi étaient prêts à accompagner le premier filet de poisson venu. MalheureusementLire la suite « Les fausses notes. Bœuf bourguignon sauce vegan. Dijon-OM : 0-0. »

Les fausses notes. Actor’s studieux. OM-Montpellier : 3-1.

Les têtes d’affiches : Mandanda 5 : Omar Sy atteint de progeria. C’est souriant, ça réjouit les plus jeunes, mais ça fait pas toujours l’affaire. Nagatomo 3 : une face Jackie (et Michel) Chan, une autre Takeshi Kitano… meilleur pour planter ses baguettes dans les yeux d’un yakusa que pour jouer au foot. Malheureusement, n’aLire la suite « Les fausses notes. Actor’s studieux. OM-Montpellier : 3-1. »

Les fausses notes. Rétrospective 2020.

Mandanda 5 : perdu, hagard. Black Steve Matters. Il reste persuadé que c’est bien cette année que Luther King et Malcolm X furent assasinés en même temps que Georges Floyd. Sakai 3: complètement à la ramasse physiquement comme s’il venait de choper le corona. Il est rentré au vestiaire à la mi temps pour prendreLire la suite « Les fausses notes. Rétrospective 2020. »

Les fausses notes. Champagne bouchonné et gueule de bois. OM-Reims : 1-1.

Les piliers de comptoir : Mandanda 6: Glenn Fidish, classe et goûtu à deguster en costard. Jusqu’à que cet abruti de serveur te le balance dans la gueule. Sakaï 6: Vodka Cruiser, facile à boire, couleur sympa mais pour l’ivresse tu repasseras. Alvaro 6 : pastis cul-sec, à la galicienne. Pas glamour, mais débouche n’importeLire la suite « Les fausses notes. Champagne bouchonné et gueule de bois. OM-Reims : 1-1. »

Les fausses notes. Le père Noël est une ordure. (Rennes-OM : 2-1)

L’attelage du traîneau : Mandanda 5 : un père Noël black de contre façon made in China. N’est pas parvenu cette fois à sauver la fête et à ramener les trois points dans sa hotte. Moins gracile qu’à l’accoutumée. La ceinture était peut être trop serrée ou le bonnet lui tombait sur les yeux ?Lire la suite « Les fausses notes. Le père Noël est une ordure. (Rennes-OM : 2-1) »

Les fausses notes : Quinte flush royale. (OM-Monaco : 2-1)

Les joueurs invétérés : Mandanda 7 : le vieux videur, revenu de tout. Souvent laissé livré à lui-même en bout de soirée, il relève le gant avec classe et nonchalance. Le patron l’appelle par son prénom. Nagatomo 3 : dès le départ il a affiché la couleur et on a tout de suite vu queLire la suite « Les fausses notes : Quinte flush royale. (OM-Monaco : 2-1) »

Les fausses notes. OM-City : 0-3. Infamous singer, cherry on the iceberg…

Les choristes : Mandanda 6 : la compagnie créole ; on ne sait plus s’il sourit ou s’il a un rictus de honte. Tenue de gala mais troupe en bois. Trois trous de balle au bal masqué ohé ohé… Sakai 5: La femme de John aurait bien repris un Sterling : let it be ohLire la suite « Les fausses notes. OM-City : 0-3. Infamous singer, cherry on the iceberg… »

Les fausses notes. Nîmes-Om : 0-2. Sacré PeplOm.

Les gladiateurs dans l’arène : Mandandadaius non noté : aucun arrêt, aucun danger pour notre gladiateur d’ébène Antivirus. Un véritable firewall contre les attaques crocodiliennes. Sakaïdanslebus 5 : tel Deudoidanlcus il a pêché sur toutes ses dernières passes. Le maître de guerre fait l’essentiel et au dernier moment l’olive sort et le fait dejouer…une belleLire la suite « Les fausses notes. Nîmes-Om : 0-2. Sacré PeplOm. »

Les fausses notes. Star Wars épisode V (Dave Prowse cover). OM-Olympiakos : 2-1

L’armée des clones : Mandanda 5 : comme Samuel Lee Jackson avec Maître Windu. Il est venu prendre son cachet mais on n’a pas vu grand chose. Ses scènes de combat sont à chier… DCC 5 : si le Mandalorian à su encaisser les charge adverse grâce à son beskar, il n’en reste pas moinsLire la suite « Les fausses notes. Star Wars épisode V (Dave Prowse cover). OM-Olympiakos : 2-1 »

Les fausses notes. OM-Nantes : 3-1. La remise des bulletins.

Au tableau : Mandanda 7 : le délégué et chouchou de la classe (ex aequo avec son camarade Yuto) ; il dort gentiment près du radiateur et hop ! parfois, attrape au vol le compas lancé par Pirloui ! Steve redouble pour la 12e fois mais il sourit comme au premier jour. Sakai 7 :Lire la suite « Les fausses notes. OM-Nantes : 3-1. La remise des bulletins. »