D’un Amour Qui La Flingue (6)

D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 6. Et toutes ces conneries féministes, ce vomi amalgamé, d’un côté, et puis, de l’autre, papa qui te dit, nan Paul, faut pas taper ta sœur, nan Paul, faut pas frapper les femmes même si elles te le demandent ; alors, tu vois, on est perdu, on croise des gens, etLire la suite « D’un Amour Qui La Flingue (6) »

D’un Amour Qui La Flingue (5)

D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 5. J13, restau en bord de mer, intérieur nuit. Elle a la meilleure table ; le service est parfait. Elle a repéré un jeune sommelier, pas beau mais quelque  chose dans la démarche, et une jolie voix, profonde. Elle le fait venir et revenir, et re-revenir ; remarque-t-il son manège, y prend-ilLire la suite « D’un Amour Qui La Flingue (5) »

D’un Amour Qui La Flingue (4)

D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 4. Jour 6, le Casino. À l’ouverture, des vieux, des toxicos, des habitués. Des habités. De tous les sexes. Les machines à sous, la roulette et le poker, électroniques. Les viennoiseries et le café sont offerts par la Maison. Marie se dirige vers la roulette, des caméras, de la musiqueLire la suite « D’un Amour Qui La Flingue (4) »

De la zik à l’apéro (1) : Mano Negra, Santa Maradona (Larchouma Football Club), Casa Babylon.

Quatrième et ultime album de la Mano avant la séparation du groupe, Casa Babylon sort en 1994 et divisera les fans de la première heure par une production différente. Un album en forme de pied de nez qui sonne moins rock alternatif/punk, toujours Latino et parfois teinté de hip hop. Outre les titres Machine GunLire la suite « De la zik à l’apéro (1) : Mano Negra, Santa Maradona (Larchouma Football Club), Casa Babylon. »

D’un Amour Qui La Flingue (3)

D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 3. Jour 1, la plage. C’est pas du sport, plutôt de la contemplation. Hors-saison, il reste des pêcheurs, des chevaux, quelques couples, adultères ou non. Un monde idéal ? Marie marchait et respirait à pleins poumons ; le temps était beau mais changeant. Elle s’efforçait de garder l’esprit vide, vidée du souvenirLire la suite « D’un Amour Qui La Flingue (3) »

D’un Amour Qui La Flingue (2)

D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 2. Marie descend du train, il y a foule, là-bas, personne ne l’attend sur ce quai. C’est à mi-chemin, exactement, entre le désespoir, le soulagement et la tranquillité. C’est une façon, peut-être factice, de repartir de zéro, faire table rase. Elle trouve sans difficulté la station des taxis et monteLire la suite « D’un Amour Qui La Flingue (2) »

D’un Amour Qui La Flingue

Roman / Feuilleton / Teasing D’UN AMOUR QUI LA FLINGUE 1. Elle venait d’avoir quarante ans ; elle voyageait en première et Madonna chantait Live To Tell dans son lecteur MP3. La rame était presque vide, le privilège d’un milieu de semaine et d’un milieu de journée. L’endormissement la guettait, s’emparait d’elle, et c’était doux, plaisant,Lire la suite « D’un Amour Qui La Flingue »